/sports/football/alouettes
Navigation

Alouettes: William Stanback a repris là où il avait laissé

Alouettes: William Stanback a repris là où il avait laissé
Photo courtoisie, Paul Mawdsley/Calgary Sports

Coup d'oeil sur cet article

Le porteur de ballon des Alouettes de Montréal William Stanback connaît une époustouflante campagne 2021.

• À lire aussi: Aaron Rodgers présente des excuses boiteuses

• À lire aussi: Francophobie: un entraîneur du Rouge et Noir renvoyé

Samedi dernier, il a franchi le cap des 1000 verges de gains au sol. Il a réalisé l’exploit à son 10e match. C’est également la deuxième fois en autant de saisons qu’il atteint cette marque. 

«C’est super de connaître une autre saison de plus de 1000 verges. Ça donne vraiment de bonnes sensations», a affirmé Stanback pendant les conférences de presse suivant l’entraînement des Moineaux, mardi.

«Je me sens à l’aise avec les situations et les jeux que nous créons à chaque semaine, a-t-il ajouté pour expliquer ses succès. Je trouve que c’est bien cadré avec ma personnalité et son style. Que ce soient les gars de la ligne offensive ou les autres gars qui sont dans le champ arrière, j’ai l’impression que nous sommes tous sur la même longueur d’onde.»

À titre comparatif, l’Américain de 27 ans avait récolté 1048 verges et cinq touchés en 170 courses réparties sur 14 rencontres en 2019. Cette année, il a amassé 1066 verges et trois majeurs en 168 portées.

Il lui reste encore deux autres parties de la saison régulière pour faire grimper ses chiffres, mais Stanback ne semble pas avoir ses prouesses individuelles en tête quand il pense à ces deux affrontements.

«Je veux finir la saison en ajoutant d’autres victoires et que nous fassions notre entrée dans les éliminatoires avec du rythme. Je veux que nous finissions en force», a-t-il répondu sur ses objectifs d’ici la fin du calendrier régulier.

Plus de courses?

Avec les superbes performances de Stanback, il est légitime de se demander si les «Als» ne connaîtraient pas davantage de succès s’il avait plus souvent le ballon en main.

Au cours du dernier affrontement, une défaite de 31 à 21 contre les Blue Bombers de Winnipeg samedi, le demi offensif a effectué 10 courses en première demie et six pendant la seconde, pendant laquelle les Alouettes ont échappé la victoire.

«Nous n’avons pas eu autant la possession du ballon en deuxième demie. Parfois, j’appelle des jeux au sol qui se transforment finalement en passes, a indiqué l’entraîneur-chef Khari Jones lorsque questionné à ce sujet. Il a eu 16 fois le ballon, ce qui n’est pas trop loin de la moyenne de 20 courses qu’il a habituellement par match.»

«Nous sommes l’équipe qui court le plus avec le ballon dans cette ligue et nous sommes excellents dans cette facette du jeu», a tenu à souligner le pilote des Alouettes.

Et que pense le principal intéressé de son utilisation?

«Si nous gagnons le match et que j’obtiens le ballon seulement cinq fois, je vais être heureux. [La victoire], c’est tout ce qui compte pour moi», a clamé Stanback.

En bref

Kristian Matte n’était pas de l’entraînement du jour. L’instructeur de la ligue offensive Luc Brodeur-Jourdain a expliqué qu’il s’agissait d’une absence pour des raisons personnelles, mais qu’il était en santé.

Par ailleurs, Jones a confirmé que le joueur de ligne offensive Philippe Gagnon n’était toujours pas prêt à effectuer un retour au jeu. Il ne sera donc pas de la formation des Alouettes samedi, lorsqu’ils recevront les Blue Bombers au Stade Percival-Molson.

À voir aussi