/misc
Navigation

Les combats de Valérie Plante face à Legault

POL-ÉLECTIONS MUNICIPALES-MONTREAL-PROJET MONTREAL-VALÉRIE PLANTE VOTE
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits Valérie Plante - Mairesse de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Valérie Plante entame son deuxième mandat avec les coudées franches, mais cette fois, les attentes seront plus élevées.

Elle a une équipe expérimentée et majoritaire au conseil, les radicaux de son parti ont quitté, elle connaît les fonctionnaires et contrôle les gros arrondissements. En somme, elle ne pourra jeter la pierre à d’autres si les chantiers ne progressent pas rapidement.

Parlant de chantiers au neutre : le REM 2 et la ligne bleue.

Projets bloqués : REM et ligne bleue

La CDPQ appuie l’indéfendable idée d’un REM en surface.

Je crois comme plusieurs qu’il est impératif que dans les quartiers et au centre-ville, le REM soit souterrain et que les fils soient enfouis sur la totalité du trajet. Ça doit être non négociable.

Valérie Plante doit trancher cet enjeu rapidement pour éviter qu’on perde du temps précieux.

Quant au projet de ligne bleue du métro, son agonie se poursuit. Trois ans de règne de la CAQ, et rien. On recule plutôt qu’on avance. La CAQ trouve cela trop cher et a demandé de charcuter le projet. On a retiré 1,2 G$, mais la CAQ cherche encore 800 M$. Elle a un rapport sur son bureau depuis cinq mois. Indécent.

Valérie Plante doit assurer le dénouement de ces deux dossiers d’ici Noël. Il y a un test de leadership pour elle. Elle doit prendre les devants. Si François Legault continue de tergiverser, ce sera lui qui verra sa crédibilité minée.

CAQ cancre en transport collectif

La CAQ, qui a une vocation tardive en environnement et qui est néophyte en transport collectif, devrait faire preuve d’humilité.

Le PM doit consentir les budgets à des projets signatures en transport collectif pour la métropole de manière prioritaire. La CAQ doit aussi arrêter d’attaquer la STM. Ça suffit. Au sortir de la COP26, les investissements en transport collectif devraient être prioritaires.

Valérie Plante doit être combative face au gouvernement de François Legault, les Montréalais lui ont donné les moyens de ses ambitions, dimanche.