/finance/taxes
Navigation

Solution de paiement: le ministre des Finances préoccupé par l’offre de Loto-Québec

Solution de paiement: le ministre des Finances préoccupé par l’offre de Loto-Québec
Photo d'Archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’option de paiement de Loto-Québec permettant aux plus vulnérables de continuer à jouer à des jeux en ligne, et ce, même s’ils n’ont plus accès à du crédit préoccupe le ministre des Finances, Eric Girard.

• À lire aussi: Loto-Québec: pas de crédit pour jouer en ligne, pas de problème!

« C’est préoccupant. On fait les vérifications nécessaires. Nous avons posé des questions et Loto-Québec va nous revenir. Nous étudions cela. La forme d’aide au jeu pathologique doit être balisée », a-t-il indiqué.   

Mercredi, Le Journal écrivait que Loto-Québec vend des coupons Argent Web chez des commerçants depuis 2016. Un outil qui permet aux joueurs d’éviter d’avoir besoin d’une carte de crédit pour miser en ligne.  

Chez Loto-Québec, on répond simplement que le lien entre Argent Web et joueur à risque n’est pas valable sans fournir davantage d’explications.  

« L’adéquation entre le fait que la personne qui se prévaut de ce mode de paiement-là est nécessairement un joueur à risque qui a un problème de crédit, c’est faux à la base », a dit au Journal le patron de la société d’État, Jean-François Bergeron, mercredi, en marge de sa conférence prononcée devant un parterre de gens d’affaires à Montréal.     

  • Écoutez l'éditorial de Richard Martineau sur QUB radio:    

L’utilisation de l’Argent Web est en forte progression depuis sa création. Entre 2016 et 2021, les ventes ont explosé, passant de 1,35 M$ à 52,45 M$. Toutes ces sommes doivent être misées sur le site espacejeux.com.  

Cette situation inquiète plusieurs centres d’aide pour les personnes en détresse. Ils déplorent le fait que la société d’État offre une solution qui facilite l’accès aux jeux et qui permet de contourner les restrictions imposées par des banques ou des agences de crédit.  

Le Parti québécois réclame à Loto-Québec et au gouvernement Legault de mettre un terme rapidement à cette solution de paiement.   

« Cela n’a aucun bon sens. Lorsque tu vois les chiffres et l’augmentation, on voit bien que Loto-Québec offre ce service parce qu’il y a de l’argent à faire », a affirmé le député Martin Ouellet.  

Compliqués, les comptes de Loto-Québec

Le président de Loto-Québec a par ailleurs reconnu, mercredi, que « l’inscription et la gestion de compte-clients est un défi énorme » pour la société d'État.   

« L’inscription du client est un différenciateur important avec le marché noir », a lancé Jean-François Bergeron lors de sa présentation dans le cadre d’un événement organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, à Montréal.   

« Comment offrir un parcours client simple en conformité avec les règles de notre industrie, qui nécessite un fort niveau de robustesse? » a-t-il demandé de façon rhétorique.« Le marché noir et le marché gris passent outre ces règles de conformité. Tant que la carte de crédit est bonne, l’affaire est ketchup », a-t-il ajouté.      

Arguments

Le porte-parole du PQ en matière de finances « n’achète pas » les arguments de Loto-Québec pour justifier l'utilisation de l'Argent Web. La société d'État affirme que cette offre permet notamment aux personnes d’éviter les frais liés aux avances de fonds chargés par certains émetteurs de cartes de crédit.  

« Dans le fond, Loto-Québec se substitue au milieu financier en offrant des possibilités de jouer en contournant les méthodes habituelles. C’est condamnable. On ne comprend pas pourquoi Loto-Québec pense que c’est une pratique responsable », a noté M. Ouellet, réclamant la fin de cet outil.  

Le député péquiste estime que le gouvernement Legault tient un double discours lorsqu’il est question de protéger les gens en détresse.  

Ces derniers mois, rappelons que la CAQ a déménagé le Salon de jeux de Québec de Vanier vers Beauport en évoquant comme principale raison qu’il était situé dans un quartier où habitent des personnes plus vulnérables.  

Du côté de Québec solidaire, on estime que ce moyen de paiement devrait être «stoppé net», s’il fait en sorte que les joueurs dépendants jouent davantage. On demande à Loto-Québec de donner «l’heure juste» concernant l’utilisation des coupons d’Argent Web et le profil des utilisateurs.  

« Loto-Québec est une société d’État, elle a une responsabilité sociale et morale auprès de sa clientèle», a avancé la porte-parole en matière d’économie et de services publics, Ruba Ghazal.  

«C’est important que les outils qu’elle met à la disposition de ses clients soient pensés pour réduire les méfaits liés à la dépendance au jeu, pas pour les accentuer», a-t-elle ajouté. 

  • Écoutez La Rencontre Daoust-Martineau avec Yves Daoust, directeur de la section Argent du journal de Montréal et du Journal de Québec, sur QUB radio :

–Avec la collaboration de Marc-André Gagnon

À VOIR AUSSI