/news/health
Navigation

Médecin de famille: un plan qui rate la cible

Médecin de famille: un plan qui rate la cible
Capture d'écran TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Le projet de loi pour améliorer l’accès aux médecins de famille rate carrément la cible, selon plusieurs médecins pratiquant en Estrie.

C’est du moins ce que croit Dr Benoit Heppell, chef du département de médecine générale du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, qui regroupe plusieurs médecins de famille.

  • Écoutez le résumé des actualités avec Alexandre Dubé sur QUB radio :

«C’est comme si on plaçait encore le médecin de famille au cœur de l’accès de la première ligne, alors que ce dont ont besoin les patients, c’est un accès à un panier de services de première ligne», a-t-il fait valoir jeudi.

Il faudrait plutôt prioriser l’accès à des infirmières cliniciennes, à des infirmières praticiennes, à des travailleurs sociaux ou même à des psychologues, ce qui libérerait du temps aux médecins de famille, a mentionné le médecin.

«Il y a de grandes journées où je fais essentiellement le travail qu’un travailleur social aurait pu mieux faire que moi, un travail qu’une infirmière aurait pu mieux faire que moi, qu’un psychoéducateur aurait pu mieux faire que moi. Pendant ce temps-là, les patients qui eux ont réellement besoin de voir un médecin, ils attendent», a souligné Dr Heppell.

De son côté, l’Association des médecins omnipraticiens de l’Estrie salue le changement de ton du gouvernement, mais son président s’est inquiété de l’accès à la plateforme de rendez-vous.

«Étant donné que ça va être accessible à tout le monde, qu’il n’y ait pas de filtre, il y a peut-être des gens que leur condition aurait pu attendre 2 semaines, 3 semaines et, ce faisant, en prenant la place, ils empêchent une personne qui avait vraiment un cas urgent de pouvoir avoir accès à la plage», a-t-il expliqué.

En Estrie, près de 70 000 patients sont toujours sans médecin de famille.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.