/news/society
Navigation

Prévention du suicide: des sommes qui se font attendre

Coup d'oeil sur cet article

Des organismes d’aide aux personnes en détresse psychologie courent toujours après les sommes promises en novembre 2020 par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.

Le ministre avait alors annoncé une bonification de 900 000$ pour la ligne 1-866-APPELLE.

Or, selon les données fournies par Québec solidaire, les organismes qui devaient bénéficier des sommes ont reçu moins de 20% de l’argent promis. Alors qu’à Saguenay, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, pas un sou n’a été versé, et que les demandes d’aides sont en augmentation.

À l’échelle de la province, les demandes ont augmenté de 6% en moyenne depuis la dernière année. Le centre de prévention du suicide de Québec avait l’intention d’engager une ressource supplémentaire avec les sommes promises par Québec. Cependant, avec la somme reçue, environ 20 000$, ce n’était pas possible.

«L’aide qui avait été annoncée pour nous c’était un peu la lumière au bout du tunnel, mais je suis forcée de constater que ce n’est pas au rendez-vous», a affirmé en entrevue à TVA Nouvelles Lynda Poirier, présidente du Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec (RCPSQ) et directrice générale du Centre de prévention du suicide de Québec.

Le député de Jean-Lesage, Sol Zanetti, a d’ailleurs questionné le ministre Carmant à ce sujet jeudi matin à l’Assemblée nationale.

«Il est où, le 900 000$ promit l’année passée par la CAQ?», a-t-il questionné.

«L’argent a été distribué promptement, monsieur le président, dans les différents CISSS et CIUSSS du Québec et c’est à eux de livrer l’argent par la suite. Je ne suis pas au courant de la situation particulière que le député mentionne. Mais je m’engage à régler cette situation», a quant à lui répondu Lionel Carmant lors de la période de questions jeudi matin à l’Assemblée nationale.

«Ce que ça révèle, c’est que le ministre ne sait pas ce qui se passe avec ça un an après», a ajouté Sol Zanetti en entrevue après la période des questions.

L’argent retrouvé

Questionné de nouveau en marge d’une annonce à Trois-Rivières, jeudi après-midi, Lionel Carmant a assuré que l’argent serait finalement distribué.

«Depuis ce matin, on a trouvé le problème, qui se trouve au niveau de la Santé publique qui, évidemment, en raison de la pandémie, a été très occupée. Les lettres vont être envoyées aux différents organismes et les sommes vont être encaissées dans les délais les plus rapides possible, je le garantis aujourd’hui», a-t-il ajouté.

À VOIR AUSSI: