/sports/football/alouettes
Navigation

Alouettes: un message à passer

Montréal affronte Winnipeg demain après-midi au Stade Percival-Molson

Trevor Harris
Photo courtoisie, Blue Bombers L’offensive des Alouettes et son quart Trevor Harris se sont fait malmener à Winnipeg s’inclinant 31 à 21 face au Blue Bombers.

Coup d'oeil sur cet article

Les Alouettes n’ont pas beaucoup d’options sur la table, demain après-midi, alors qu’ils affrontent les Blue Bombers de Winnipeg, au Stade Percival-Molson. 

• À lire aussi: David Côté: un pari payant pour les Alouettes

• À lire aussi: Alouettes: Samuel Thomassin apprend rapidement

Mathématiquement, ils ont encore de minces chances de terminer deuxièmes dans la section Est. Toutefois, ils doivent remporter leurs deux derniers matchs. 

Par la suite, ils doivent souhaiter que les Argonauts de Toronto ou les Tiger-Cats de Hamilton perdent leurs deux dernières rencontres de la saison régulière. Ce n’est pas impossible, mais les probabilités ne jouent pas en faveur des Montréalais. 

Si les Alouettes s’inclinent contre Winnipeg, leur troisième place dans l’Est serait confirmée. Ça signifierait qu’ils joueraient la demi-finale de l’Est sur la route. 

Pour revenir aux Blue Bombers, ils débarquent à Montréal sans leur quart partant et quelques autres réguliers. Cette saison, les Alouettes ont déjà vécu pareille situation, mais la partie ne s’est pas déroulée comme prévu. 

« Ça ne nous dérange pas, a mentionné l’entraîneur-chef Khari Jones. Ils [les Blue Bombers] demeurent des professionnels et ils vont se présenter sur le terrain. On se prépare pour un match difficile.

« Comme d’habitude, nous nous concentrons davantage sur nous et sur ce que nous faisons. Bien sûr, nous sommes au courant de la composition de leur formation, mais c’est tout. »

Dans le vestiaire, l’ambiance est bonne même si la formation montréalaise a perdu ses deux derniers matchs. 

« On a joué plusieurs matchs serrés. Dans plusieurs matchs, nous étions à un jeu de l’emporter, a expliqué Alexandre Gagné. On a confiance en nos moyens et nous savons que nous pouvons jouer sur le même terrain que toutes les autres équipes dans la LCF.

« Il faut seulement que nos trois unités jouent du bon football en même temps. Il faut seulement aligner les bonnes performances », a poursuivi le centre-arrière des Alouettes.

Harris veut rebondir

Le quart Trevor Harris en sera à son premier départ au Stade Percival-Molson. Il voudra livrer une meilleure performance globale cette semaine.

« On a fait plusieurs bonnes choses à l’attaque à Winnipeg, a souligné Harris. On a été en mesure d’obtenir des jeux explosifs. On a aussi bien couru avec le ballon. Je crois qu’il faut simplement faire attention aux détails. Je souhaite mieux jouer et je veux être en mesure d’exploiter les failles de leurs schémas défensifs. »

Harris a une autre grosse mission à accomplir. Il doit développer une chimie avec ses receveurs avant le premier match éliminatoire. Plus facile à dire qu’à faire. 

« Je crois que nous avons assez de temps, a mentionné Harris. Nous avons de bons receveurs et j’adore travailler avec eux. Leur plus grande qualité ? C’est qu’ils ne sont pas égoïstes et qu’ils travaillent en fonction de l’équipe et non pas en fonction de leur personne. »

Des questions 

Les Alouettes entrent dans ce match avec plusieurs questions sans réponses. Bien sûr, il y a l’état de la ligne offensive qui préoccupe les entraîneurs. 

Toutefois, les unités spéciales leur causent aussi des maux de tête. Pour le moment, on a l’impression qu’ils veulent limiter les dégâts avant tout. 

Au niveau des retours de bottés, ils n’ont pas encore réussi à trouver un remplaçant à Mario Alford. La menace d’un long retour est inexistante. 

« J’aimerais avoir plus de stabilité à ce niveau, a souligné Khari Jones cette semaine. On n’est pas dans cette situation par choix. Je le garantis. »

« On a décidé d’y aller par comité avec des joueurs qui ont déjà joué à cette position. »

Jones a confirmé qu’Alford pourrait être de retour pour les éliminatoires. Il continue de se rétablir d’une blessure à la cheville.


♦ Les Alouettes auront deux Américains au sein de leur ligne offensive pour la rencontre de demain. Nick Callender obtiendra un premier départ dans la LCF. Il sera utilisé comme bloqueur à droite.

5 choses à surveiller  

DU REPOS POUR COLLAROS 

Trevor Harris
Photo courtoisie

Ce n’est pas Zach Collaros qui sera le quart partant des Blue Bombers demain après-midi. L’entraîneur-chef Mike O’Shea a décidé d’envoyer Sean McGuire dans la mêlée. Une bonne idée en prévision des éliminatoires.  


LA RÉPONSE DE HARRIS

Trevor Harris
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Trevor Harris n’a rien cassé à son premier départ avec les Alouettes. Le vétéran est encore en train de se familiariser avec le livre de jeux de sa nouvelle équipe. Il voudra se servir de ce match pour rebondir et aider son équipe à l’emporter.  


LA LIGNE OFFENSIVE VA-T-ELLE RÉSISTER ?

Trevor Harris
Photo d'archives, Agence QMI

Les Alouettes devront encore composer avec une ligne offensive amochée. Ça permet de tester la profondeur de cette unité et plusieurs jeunes joueurs obtiennent des auditions intéressantes. La bonne nouvelle ? Le renfort s’en vient.  


JACKSON DE RETOUR

Trevor Harris
Photo d'archives, Agence QMI

Après avoir raté le dernier match, Martese Jackson sera de retour sur les retours de bottés. Lors de son seul match, il avait obtenu quelques séquences intéressantes avant de subir une commotion cérébrale. Il ne peut pas faire pire que les autres.  


UN FRONT DÉFENSIF INTIMIDANT

Trevor Harris
Photo courtoisie, Blue Bombers

Le front défensif des Blue Bombers a fait vivre un enfer à l’attaque des Alouettes la semaine dernière. Ils ont brassé la ligne offensive et Trevor Harris. On peut s’attendre à ce qu’ils utilisent la même stratégie demain après-midi.  

Sur la ligne de mêlée  

Dans le cadre d’une série aller-retour, les Alouettes n’ont pas été balayés depuis 2013. Quant aux Bombers, ils ont été en mesure de remporter les deux matchs à leurs deux dernières occasions. 

William Stanback
Photo d'archives, Martin Chevalier
William Stanback

On parle beaucoup de William Stanback dans le champ-arrière des Alouettes, mais les Blue Bombers vont pouvoir compter sur l’excellent Andrew Harris pour la fin de la saison. Le Canadien est le plus complet de la LCF à sa position. 

Sans surprise, le quart Matt Shiltz et le joueur de ligne offensive Philippe Gagnon, qui sont tous les deux blessés, ne seront pas en uniforme. L’important dans leur cas, c’est qu’ils soient en santé pour les éliminatoires. 

Le front défensif des Alouettes roule à plein régime. Il a enregistré 45 sacs depuis le début de la saison, dont 25 dans les cinq derniers matchs. C’est la première fois depuis 2003 que les Montréalais sont les meneurs dans cette catégorie. Ils en ont cinq de plus que leurs plus proches poursuivants, les Roughriders de la Saskatchewan. 

Parlant défensive, le secondeur canadien Chris Ackie connaît une excellente saison avec 40 plaqués et cinq sacs. Avec David Ménard au poste d’ailier défensif, les Alouettes sont en voiture au niveau du ratio. Le directeur général Danny Maciocia voulait améliorer la qualité du contenu canadien au sein de son équipe. Il a fait un énorme pas en avant cette saison.

À voir aussi