/sports/hockey
Navigation

«Nous devrions avoir honte» - Bo Horvat

«Nous devrions avoir honte» - Bo Horvat
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les joueurs des Canucks de Vancouver en avaient lourd sur le cœur après avoir subi une humiliante défaite de 7 à 1 aux mains de l’Avalanche du Colorado, jeudi soir. 

• À lire aussi: Samuel Girard éventuellement échangé par l'Avalanche?

• À lire aussi: John Tortorella donne un conseil à Connor McDavid

Ça va de mal en pis pour les Canucks, qui ont raté les séries dans une section Nord remodelée la saison dernière et qui sont aussi mal en point cette année, comme le démontre leur fiche de 5-7-2.

Dans son duel de jeudi, la formation de la Colombie-Britannique n’a été dans le coup que durant trois maigres minutes, après quoi, une avalanche de buts a déferlé sur elle. Valeri Nichushkin a marqué son premier filet de la saison et huit minutes plus tard, le tableau indicateur montrait un pointage de 3 à 0.

«Nous devrions avoir honte, a dit le capitaine des Canucks, Bo Horvat, après le match, selon ce qu’a rapporté le réseau Sportsnet. Nous ne sommes visiblement pas venus pour jouer ce soir [jeudi] et ç’a paru. Ils ont travaillé plus fort que nous, joué d’une meilleure manière et c’est inacceptable. Ça ne doit plus arriver.»

Rien de plus frustrant pour un leader de voir ses coéquipiers sortis du match pratiquement avant que celui-ci ne soit commencé.

«Ce n’est pas la manière dont nous devons jouer et ce n’est pas du hockey des Canucks comme nous l’avons démontré dans le passé, où nous ne nous sommes pas laissés piler sur les pieds, a poursuivi Horvat avant de se répéter. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais nous n’étions pas à la hauteur. C’est inacceptable et ça ne doit plus arriver.»

Unités spécialement mauvaises

Les Canucks éprouvent beaucoup de difficultés à offrir du soutien à leur duo de gardiens composé de Thatcher Demko et de Jaroslav Halak. Les deux hommes font leur possible dans un environnement limité. En effet, la formation canadienne a conservé un pourcentage d’efficacité de 62,8 % en désavantage numérique, le pire de la Ligue nationale de hockey. Ils affichent également le septième pire total de buts accordés, avec 42 en 14 rencontres.

«C’est nul, parce que nos gardiens jouent tellement bien et que dans des parties comme celle-là, on les laisse seuls. C’est embarrassant», a souligné Tanner Pearson.

Et ce début de saison en deçà des attentes peut aussi être expliqué par le manque d'efforts de la part de leurs meilleurs joueurs, aux dires de l’entraîneur-chef Travis Green. Quinn Hughes et Elias Pettersson, qui ont signé de lucratifs contrats au cours de l’été en tant que joueurs de 22 et 23 ans, doivent certainement avoir un impact global plus important, malgré les points qu’ils affichent au compteur.

«Nos meilleurs joueurs doivent montrer l’exemple dans tous les aspects du jeu, il n’y a pas de secret à ça, a résumé Green. Ils ne sont assurément pas au meilleur de leurs capacités. Je ne nommerai pas de noms, mais beaucoup de gars doivent être bien meilleurs.»

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.