/news/routesenderoute
Navigation

[CARTE INTERACTIVE] Dans quel état se trouve le pont près de chez vous?

Consultez notre carte interactive qui répertorie les informations disponibles sur plus de 7400 ponts du Québec

DOSSIER PONT - Pointe-Claire
Ben Pelosse / JdeM Sur cette photo, on voit deux des bretelles qui surplombent l’autoroute 20, à Pointe-Claire. Celle en avant-plan, l’une des structures dans le pire état au Québec, sera remplacée bientôt. Elle est couverte de rouille. Celle en arrière-plan vient d’être reconstruite

Coup d'oeil sur cet article

Près de 30 ponts dans un état vétuste ont dû fermer en un an, car ils n’étaient plus sécuritaires pour les automobilistes. 

Québec a dû fermer au moins 27 ponts et viaducs dans la dernière année parce que leur état ne permettait plus aux véhicules d’y circuler de façon sécuritaire. Ces structures s’ajoutent à 48 autres déjà fermées depuis plusieurs années, pour un total de 75 ouvrages complètement inaccessibles en date du 4 novembre dernier, selon les chiffres fournis par le ministère des Transports (MTQ). 

Quinze ans après l’effondrement tragique du viaduc de la Concorde (voir plus bas), on constate à la lecture des données qu’il reste beaucoup de travail à faire pour rendre sécuritaires les ponts du Québec.

Plus de 7400 ponts du Québec figurent dans cette carte interactive produite par notre Bureau d’enquête. Les données représentées dans cet outil représentent uniquement l’état des structures gérées par le ministère des Transports du Québec (MTQ). L’état des ponts privés ou sous juridiction fédérale ou municipale n’y est donc pas recensé.

QUE SIGNIFIENT LES INDICES DE L’ÉTAT DES PONTS

ICS : Indice combiné

L’indice combiné, compris entre 0 et 100, donne une bonne idée de l’état général du pont. Il est composé de trois indices, soit la vulnérabilité sismique, l’état de la structure et sa capacité à jouer son rôle. Plus l’indice est bas, plus le pont est vulnérable.

IMS : Indice de matériau de la structure

Il permet de suivre l’évolution de l’état des matériaux du pont. Des défauts comme la désagrégation du béton, la corrosion de l’acier ou la pourriture du bois sont pris en considération. Les résultats sont exprimés sur une échelle de 0 à 100. Le chiffre 100 correspond à la meilleure condition.

«Mesure ultime»

«La fermeture de structures est une mesure ultime, parfois nécessaire, mais que le ministère n’utilise qu’en dernier recours par mesure de protection exceptionnelle pour les usagers de la route», explique la porte-parole du MTQ, Émilie Lord. 

Plus du quart des 380 structures sous la responsabilité du MTQ qui nécessitent un remplacement ou des travaux majeurs sont aujourd’hui fermées à la circulation. Par exemple, le pont des Grandes-Fourches, à Sherbrooke, a dû être fermé cet été. Les travaux de remplacement dureront jusqu’en 2022.

Les ponts avec l'ICS le plus bas   Débit journalier : 1000 passages et plus
Route 132, Kanawake
Route 132, Kanawake
Photo MTQ
IMS:11,5
ICS:25,7
Débit:
42 000
Montérégie
Kahnawake
Route 132
(1975)
IMS:9,2
ICS:35,8
Débit:
1750
Montérégie
Varennes
Route Marie-Victorin
(1963)
IMS:7,8
ICS:37,7
Débit:
1400
Centre-du-Québec
Plessisville
Route Kelly
(1923)
IMS:16,8
ICS:42,3
Débit:
5500
Laurentides
Sainte-Agathe-des-Monts
Route 117
(1963)
IMS:32,4
ICS:37,6
Débit:
6000
Montérégie
Châteauguay
Chemin Saint-Bernard
(1963)
IMS:25,4
ICS:39,4
Débit:
2430
Montérégie
Saint-Antoine-sur-Richelieu
Route 132
(1958)
Source MTQ
  • Écoutez l'entrevue de Jean-Louis Fortin au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB Radio:

Fermés pour longtemps

À Pointe-Claire, le maire sortant John Belvedere doit vivre depuis deux ans avec la fermeture complète de vieilles bretelles d’autoroute qui surplombent l’autoroute 20. De quoi tester sa patience et celle de ses concitoyens. 

48 structures fermées depuis plus d’un an
Année(s)
en fermeture
Nombre de
structures
1
7
2
5
3
4
4
9
5
7
6
2
7
3
8
3
9
3
10+
8
Source MTQ

«Ils [le ministère] ont fait les deux premières l’an dernier, de novembre à avril. En juin, ils ont fermé la troisième, qui vient juste de rouvrir. Et il en restera une autre», énumère-t-il.

Le pont d'Avoca de Grenville-sur-la-Rouge, dans les Laurentides, a été fermé à l’été 2019 pendant presque deux ans.

Le maire Tom Arnold avait alors dit au Journal que la structure «n’a pas été entretenue comme de nombreux autres ponts au Québec» et que sa fermeture coûtait très cher à sa municipalité.  

Ses concitoyens ont dû faire des dizaines de kilomètres de plus par jour pour traverser la rivière. 

Le MTQ aura finalement réalisé les travaux nécessaires, mais encore aujourd’hui, les camions sont interdits sur le pont.

Jamais rouverts

Selon Émilie Lord, la plupart des structures fermées à long terme «sont situées dans des endroits très peu achalandés ou encore avec une structure [de détour] à proximité».

Des ponts très passants, 
et en bon état
Autoroute 40, à l’heure de pointe
Autoroute 40, à l’heure de pointe
Photo QMI
Autoroute 10 E.
Boul. Taschereau
Brossard
Débit journalier
120 000 passages
ICS : 100
Autoroute 13
Rivière des prairies
Laval
Débit journalier
147 000 passages
ICS : 77
Autoroute 15 N.
Chemin de fer CFCP
Boisbriand
Débit journalier
178 000 passages
ICS : 98
Autoroute 73
Fleuve St-Laurent
Lévis
Débit journalier
125 000 passages
ICS : 92
Route 132
Rivière de la Tortue
Delson
Débit journalier
47 000 passages
ICS : 96
Autoroute 440 O.
Chemin de fer CFCP
Laval
Débit journalier
170 000 passages
ICS : 97
Autoroute 20
Avenue Notre-Dame
Saint-Lambert
Débit journalier
103 000 passages
ICS : 86
Autoroute 30 O.
Boul. Kimber
Saint-Lambert
Débit journalier
90 000 passages
ICS : 83
Autoroute 40
2e avenue
Montréal
Débit journalier
201 000 passages
ICS : 72
Source MTQ

«Parfois, leur réouverture n’est pas une solution envisagée lorsque le détour imposé aux usagers de la route est court», ajoute-t-elle.

Marc-André Martin, président de l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ), croit que le MTQ a laissé tomber ses infrastructures en confiant leur entretien à des firmes externes plutôt qu’à ses propres employés.

«La perte d’expertise et notre dépendance aux firmes de génie-conseil nous obligent aujourd’hui à fermer des ponts plutôt que prendre en charge les travaux nous-mêmes», estime-t-il.

Les plus vieux ponts
Le pont du ruisseau Miller, Melbourne
Le pont du ruisseau Miller, Melbourne
Photo MTQ
177
ans
(1844)
Estrie
Melbourne
Chemin Morrisson
Ruisseau Miller
160
ans
(1861)
Montérégie
Hinchinbrooke
Chemin de la 1re Concession
Pont de Powerscourt
148
ans
(1873)
Estrie
Waterville
Chemin du Pont-Couvert
Pont de Milby
142
ans
(1879)
Capitale-Nationale
Shannon
Passerelle pour piétons et cyclistes
160
ans
(1861)
Estrie
Melbourne
Chemin de Montréal
Rivière Ulverton
151
ans
(1870)
Estrie
Cowansville
Rue Bell
Pont de Freeport
Source MTQ

Des effondrements qui ont marqué les mémoires  

2000 - Viaduc du Souvenir

DOSSIER PONT - Pointe-Claire
JMTL

Cette structure en construction au-dessus de l’autoroute 15, à Laval, s’était écroulée le 18 juin 2000, faisant un mort et deux blessés graves.

Un rapport d’enquête de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) avait mis en lumière plusieurs déficiences sur le chantier.

En 2010, l’ex-policier de Laval Marc Demers, qui allait devenir maire quelques années plus tard, avait affirmé à Radio-Canada qu’il y avait eu de la «négligence et qu’on pourrait la qualifier de criminelle» dans ce dossier. Mais ni l’entrepreneur sur le chantier ni les ingénieurs qui avaient conçu les travaux n’ont été poursuivis.

2006 - Viaduc de la Concorde

DOSSIER PONT - Pointe-Claire
Courtoisie

L’effondrement qui a fait 5 morts à Laval, le 30 septembre 2006, a éveillé les consciences.

L’an dernier, à l’occasion de la première édition de notre dossier spécial sur les pires ponts du Québec, l’ingénieur Mario Fafard expliquait que cette tragédie a eu un impact sur la façon dont on conçoit et inspecte les structures de nos jours.

«Il n’y avait pas d’élément qui avertissait que le pont n’allait pas bien. C’est souvent le cas avec des ponts en béton», selon lui.

Une commission d’enquête présidée par l’ex-premier ministre Pierre-Marc Johnson a entraîné notamment un rehaussement des normes d’inspection au ministère des Transports du Québec (MTQ), et une hausse massive des investissements en entretien et en reconstruction.

2011 - Autoroute Ville-Marie

DOSSIER PONT - Pointe-Claire
Courtoisie

Le 31 juillet 2011, une immense poutre de béton et les paralumes qu’elle supportait se sont effondrés sur l’autoroute Ville-Marie, à Montréal.

Par miracle, même si l’autoroute était ouverte à la circulation, il n’y a eu aucun mort et aucun blessé.

L’Ordre des ingénieurs du Québec avait finalement déposé des plaintes contre deux de ses membres ayant conçu les travaux de réfection des murs qui avaient lieu au moment de l’effondrement.

Québec a aussi poursuivi trois firmes d’ingénieurs en lien avec ces événements.