/sports/hockey/canadien
Navigation

Gallagher touché par les propos de Lafleur

Guy Lafleur estime que Gallagher devrait être le capitaine par intérim

Gallagher touché par les propos de Lafleur
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

DETROIT | Brendan Gallagher connaît bien l’histoire du Canadien. Il sait qui a porté le flambeau avant lui. Et il n’a pas besoin d’un immense portrait pour reconnaître l’impact de Guy Lafleur dans le riche passé de cette équipe.

• À lire aussi: Kim St-Pierre fait son entrée au temple: la consécration d’une pionnière

• À lire aussi: Carey Price, le grand incompris

• À lire aussi: Nick Suzuki a monté son jeu d'un cran

En entrevue avec Chantal Machabée sur les ondes de RDS, Lafleur a identifié Gallagher comme un potentiel capitaine pour le CH.

«Le capitaine, c’est important au sein d’une équipe, et je trouve que le Canadien devrait en nommer un, a dit Lafleur. C’est une bougie d’allumage dans la chambre, c’est un gars à qui tu donnes le pouvoir de parler à l’intérieur de la chambre, de s’exprimer face à ses coéquipiers.»

«Je comprends que Shea Weber est blessé, mais nomme un capitaine par intérim. Moi, le gars que je vois, c’est Gallagher, et je le dis depuis le début. Ce n’est pas compliqué, il mange les bandes! Ça se ressentirait au sein de l’équipe.»

Gallagher touché par les propos de Lafleur
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

À sa sortie d’un entraînement matinal au Little Caesars Arena, à Detroit, Gallagher s’est dit flatté par les propos du Démon blond.

«Évidemment, j’ai énormément de respect pour un homme comme Flower. On parle d’une légende de l’organisation. Quand tu penses au Canadien de Montréal, c'est l'un des premiers noms qui viennent à l’esprit des gens. C’est un bon sentiment d’entendre ça de sa part.»

«Mais en disant ça, je pense toujours la même chose, a poursuivi Gallagher. Nous construisons notre identité au sein de l’équipe et il y a plusieurs bons meneurs dans ce vestiaire. Il y a différents meneurs qui se lèvent à différents moments. Nous nous sentons confortables avec nos rôles. Je suis touché par l’opinion de Guy, ça représente beaucoup pour moi. Je sais toutefois que nous poursuivrons cette saison sans capitaine. Nous aurons besoin de plus qu’un seul meneur.»

La même philosophie

Dominique Ducharme l’a déjà dit. Marc Bergevin l’a aussi expliqué. Le CH n’a pas l’intention de broder un «C» sur un nouveau chandail d’ici la fin de la saison.

Même si Weber risque de ne plus jamais poser un patin sur une glace de la LNH, le Tricolore a choisi de poursuivre l’aventure avec un comité de meneurs au lieu d’identifier le prochain capitaine.

Gallagher touché par les propos de Lafleur
AFP

«C’est une décision de l’organisation, a rappelé Ducharme. Ce qu’on veut, c’est que nos 23 joueurs au sein de la formation — oui, il y a des plus jeunes dans ce groupe — prennent une partie du leadership. Avec le temps, il y aura des décisions qui se prendront.»

Malgré l’opinion de Lafleur, Gallagher ne sera pas l’unique candidat pour remplacer Weber. Nick Suzuki recevra aussi des considérations même s’il n’a que 22 ans.

Lafleur, qui a gagné à cinq reprises la coupe Stanley et qui est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du Canadien, n’a jamais porté le «C» de capitaine sur son chandail à Montréal.

Lafleur combat un cancer du poumon qui récidive. L’ancien numéro 10 subira des traitements de chimiothérapie jusqu’au 22 novembre. 

«Je dois combattre ce cancer et rester positif, a expliqué l’homme de 70 ans, en entrevue avec Chantal Machabée. Il y a beaucoup de monde qui s’en sort. Des miracles, ça existe et ce n’est pas tout le monde qui meurt du cancer. J’ai confiance avec les technologies médicales.»

À VOIR AUSSI:   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.