/lifestyle/psycho
Navigation

45 leçons pour mettre un frein à la vitesse et à la performance

Madeleine Arcand
Photo courtoisie, Avril Franco

Coup d'oeil sur cet article

Coauteure du livre à succès À go, on ralentit, publié en 2019 aux Éditions de l’Homme, Madeleine Arcand propose 45 leçons de 10 minutes, inspirées du bonheur, pour apprendre à vivre plus de joie que d’anxiété dans la vie. Avec elle, apprenez à mettre quelque peu les freins sur la vitesse et la performance, à revenir au moment présent, à reprendre le contrôle de vos réactions et à lâcher prise.

Avec bienveillance et beaucoup d’empathie, Madeleine Arcand invite les lecteurs à poser des gestes concrets pour diminuer l’anxiété et l’intensité d’émotions douloureuses, comme la colère, la culpabilité et la tristesse. Ses enseignements ouvrent plutôt une nouvelle voie vers la confiance, l’acceptation totale et la paix intérieure. 

« Ça fait une dizaine d’années que je réalise que notre passage sur Terre est court », commente-t-elle, en entrevue. « Qu’est-ce que je veux en faire ? Comment je peux me sentir au quotidien ? Comment ça se fait que j’ai tout pour être heureuse – et c’est la même chose pour les gens autour de moi –, mais qu’on vit de l’anxiété ? Qu’on n’est pas complètement bien dans notre vie ? Qu’on vit beaucoup de frustration ? »

Madeleine, au fil du temps, s’est demandé comment faire et quels outils pouvaient être utilisés pour que la vie soit le plus agréable possible. « Ça passe vite et c’est plate de ne pas pouvoir en profiter parce qu’on ne se sent pas bien. »

Elle a entrepris toute une quête. « Mon chemin a été d’aller vers la méditation, le yoga. J’ai étudié les écritures bouddhistes. Je me suis plongée là-dedans. Il y a une partie du bouddhisme qui est très scientifique : on étudie les bienfaits de la méditation avec des électrodes sur la tête. »

Rester calme

Madeleine s’est servie de ces enseignements qui l’ont aidée à être plus calme au cœur de la tempête. 

« C’est facile d’être calme quand on est en haut de l’Himalaya et qu’on médite. Mais moi, j’ai quatre enfants, j’ai une grosse business qui a vécu une augmentation de 400 % cette année et qui est passée de 2 à 20 employés. Comment on peut être bien, dans le tourbillon de la vraie vie ? Les bouddhistes ont des enseignements qui peuvent nous aider. C’est ce que je partage dans mon livre. »

Madeleine Arcand a, elle aussi, le sentiment qu’on court comme des queues de veaux, qu’on subit de la pression et que les médias sociaux en rajoutent une couche, et qu’il faut toujours en faire plus. À un moment donné, va-t-on exploser ? 

« On pète au frette. C’est ça qui arrive. C’est ça la réalité. Les gens sont en burn-out, et ceux qui restent, il faut qu’ils fassent la job de ceux qui sont partis ! »

Poser nos limites

L’auteure note qu’il est temps que ça change. 

« Au lieu de se lancer dans la course et la performance, peut-être qu’on aurait besoin de poser nos vraies limites et de les exprimer, notamment à nos patrons qui ne remplacent pas ceux qui partent. Ou dans notre vie familiale et notre vie amoureuse. »

Dans son livre, elle propose cinq chapitres différents qui permettent justement de se poser les bonnes questions. 

« Pourquoi je veux autant être bonne au travail ? Pourquoi je veux être la mère parfaite ? D’où vient la culpabilité que je vis ? C’est quoi, être dans le moment présent ? C’est quoi, lâcher prise ? Il y a des choses qu’on peut mettre en place pour entraîner notre esprit et redevenir maître de notre esprit. C’est en redevenant maître de nos pensées qu’on redevient maître de nos émotions, de comment on se sent. »  

  • Madeleine Arcard pratique la méditation et le yoga depuis plus de 20 ans.  
  • Elle a complété le cours Buddhism Through Its Scriptures à Harvard et a suivi l’enseignement de sommités comme Jon Kabat-Zinn, Pema Chodron et Nicole Bordeleau, pour ensuite compléter la certification d’instructeur de méditation avec Deepak Chopra.  
  • Elle est cofondatrice de la marque Rose Buddha, conceptrice de l’application bilingue Méditations Rose Buddha ainsi que du cours en ligne À 10 minutes du bonheur.    
Madeleine Arcand
Photo courtoisie