/sports/tennis
Navigation

Shapovalov perd sa couronne à Stockholm

TENNIS-ATP-SWE-2021
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien Denis Shapovalov n’a pas été en mesure de défendre son titre acquis en 2019 à l’Omnium de Stockholm, étant défait en finale par l’Américain Tommy Paul, samedi. Malgré de bonnes séquences, l’Ontarien a dû baisser pavillon en trois manches de 6-4, 2-6 et 6-4.

• À lire aussi: Denis Shapovalov vient à bout de «FAA»

«Shapo» avait battu son compatriote et ami Félix Auger-Aliassime la veille pour décrocher son billet pour l’ultime duel. S’il avait vaincu le Québécois en deux sets, il a cette fois eu plus de difficulté contre le surprenant Paul, un adversaire qu’il croisait pour la première fois.

À sa première finale en carrière sur le circuit de l’ATP, le 53e joueur mondial a débuté en force. Au cinquième jeu du match, Paul a blanchi son rival sur son propre service pour obtenir le premier bris de la rencontre.

Il a fallu attendre à l’avant-dernier jeu de la rencontre pour voir l’éventuel vainqueur briser à nouveau la 18e raquette mondiale et troisième tête de série du tournoi. Shapovalov a une fois de plus été blanchi en raison de plusieurs fautes directes. Paul a confirmé sa victoire quelques instants pour tard, grâce à de lourdes balles en engagement.

«C’est toujours un honneur de jouer ici, a dit Shapovalov, en entrevue après le match, selon des propos rapportés par le site Newsconcerns. J’ai toujours de bons sentiments à venir jouer à Stockholm. J’ai du plaisir à participer à ce tournoi dans ce pays. Malheureusement, je n’ai pas pu mettre la main sur le titre. Tommy est tout un joueur de tennis. Je suis content que vous ayez vu un bon match aujourd'hui aujourd’hui.»

À l’aide de son puissant revers et son efficacité en retour de service, l’athlète de 22 ans avait brisé deux fois Paul au second set. Le bras de fer s’était poursuivi en troisième manche, où les deux adversaires ne se sont pas donné un pouce, mais les erreurs ont rattrapé Shapovalov.

«Je n’ai pas su profiter de mes occasions à 15-40, 4-3, a poursuivi ‘’Shapo’’. Il a commis des erreurs et je n’ai pas pu m’imposer. C’est le tennis, si on ne prend pas l’avantage, l’adversaire vous le volera.»

Il a notamment été plutôt inefficace sur deuxième balle, ne plaçant en jeu que 43 % de celles-ci. Le représentant de l’unifolié a amassé plus de coups gagnants que Paul (22 contre 16), mais a commis 28 fautes directes, contre 22 pour son adversaire.

Il s’agissait d’une quatrième finale en simple pour le Canadien, qui présente désormais une fiche de 1-3 dans ces circonstances. Il a notamment été vaincu par le Norvégien Casper Ruud en finale de l’Omnium de Genève, en mai dernier.

À voir aussi