/misc
Navigation

Molière ne fumera plus!

Actors performers on stage and audience waiting for show to start,blurry image
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le juge Yannick Couture de la Cour du Québec a tranché : un comédien ne sera plus autorisé à fumer sur scène.

Molière aurait-il « prisé » qu’un magistrat affirme que fumer n’est pas un geste artistique ?  

Nous voilà bien ! Ce serait maintenant à des instances juridiques de définir ce qui constitue un geste artistique ! 

Aucun geste n’est « artistique » en soi, il le devient, dès lors qu’on le transpose sur une scène, un tableau, un écran ou tout autre support. 

Au théâtre, on joue un personnage : un être de chair et de sang, de vice et de vertu. Un être de toutes les époques et de tous les continents.

Comme dirait ma vieille : « C’est quoi le drame ? »

Les humains fument, boivent, se droguent... Faut plus montrer ça ?

Quand on fume sur scène, cela ne dure que quelques minutes et il n’y a pas là de quoi enfumer une salle.

Un acteur ne fumera que si cela ajoute une dimension à la création du personnage. Le geste n’est pas gratuit. On ne passe pas toute la pièce à fumer, à moins d’incarner René Lévesque. Ainsi, on ne pourra donc plus recréer une réalité historique !

Que décideront les juges demain ?

Jusqu’à maintenant, sur les planches, on a le droit de tuer, de se dénuder, de commettre les pires avanies, mais il sera interdit de fumer.

Ça laisse songeur...

Comment ne pas craindre cette intrusion de la rectitude dans le domaine des arts vivants ? S’étendra-t-elle à la télévision et au cinéma ?

Plusieurs artistes ont réagi sur les réseaux sociaux et y voient une atteinte à l’expression de leur liberté de créer... On s’interroge sur l’autorité morale et la bien-pensance qui envahit la sphère de l’artiste. Qui sait si cette cigarette n’est pas l’arbre qui cache la forêt.  

Alors : On écrase !