/sports/racing
Navigation

Retour avec force pour Antoine Gélinas-Beaulieu

XZ
Photo d’archives, Didier Debusschere Antoine Gélinas-Beaulieu en octobre au Centre de Glace de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Après une première journée difficile, Antoine Gélinas-Beaulieu était heureux de sa 9e place au 1000 m.

• À lire aussi: Patinage de vitesse: les Canadiennes voient doré en poursuite par équipe

• À lire aussi: Patinage de vitesse: «Le jour et la nuit avec vendredi» pour Antoine Gélinas-Beaulieu

« La journée de samedi a été désastreuse et ma performance d’aujourd’hui a fait oublier la première, a résumé le patineur de 29 ans qui avait pris le 19e rang sur 1500 m et été éliminé en demi-finale du départ groupé. Je suis content d’avoir rebondi. C’est un nouveau départ pour moi. »

Gélinas-Beaulieu a signé un chrono de 1 min 9,45 s pour prendre le 9e rang. 

« Bien reposé après avoir dépensé trop d’énergie dans le départ groupé samedi, j’ai pu terminer dans le Top 10 comme je le fais habituellement, a-t-il expliqué. Mon temps d’ouverture est ma faiblesse habituellement et ce fut ma force aujourd’hui. Ça montre tout le travail que j’ai fait dans la dernière année. C’est un aspect que je devais améliorer pour rivaliser avec les meilleurs. »

Doutes temporaires

Sa performance de samedi a-t-elle laissé des traces dans l’esprit de Gélinas-Beaulieu ? « Les doutes ont été très, très temporaires, a-t-il affirmé. Nous avons tellement une bonne équipe qui nous entoure. Il n’y a pas de pression et nous sommes là pour avancer. Je suis reparti à neuf. »

À sa première compétition internationale depuis les Jeux olympiques de Peyongchang en 2018, Vincent de Haître se disait satisfait de sa prestation. « Considérant que j’avais été 1363 jours sans participer à une compétition internationale et qu’il s’est passé seulement 11 semaines depuis les Jeux de Tokyo auxquels j’ai participé en vélo sur piste, ma 14e position est un gros succès, a-t-il raconté. J’ai terminé à 2,5 s du podium, ce qui est un gros écart, mais j’ai bien patiné. »

« J’ai manqué de temps, poursuit le triple olympien. L’objectif de me qualifier pour les Jeux de Pékin demeure. »