/entertainment/tv
Navigation

Du commandant au «dur» du village

Le comédien Gildor Roy multiplie les projets au petit écran et en studio

Sophie Desrape « Motel Paradis ».
Photo Ben Pelosse Le comédien Gildor Roy sur le plateau de la série Motel Paradis dans laquelle il joue un père de famille plutôt dur.

Coup d'oeil sur cet article

Gildor Roy ne chôme pas. L’interprète du commandant Chiasson dans District 31 a trouvé le temps, malgré un horaire fort chargé, de tourner dans deux séries au cours des derniers mois : Manuel de la vie sauvage et Motel Paradis, de Sophie Deraspe. L’acteur a aussi renoué avec la chanson en concoctant un album entier qui n’attend qu’une accalmie pour être lancé.

Rencontré sur le plateau de tournage de Motel Paradis, la série de la cinéaste Sophie Deraspe, Gildor Roy avait troqué sa chemise blanche pour les vêtements de campagne de Rich, son personnage de « big du village ». Un habit qui n’a pas empêché le comédien de lancer quelques mini-pistes quant à l’intrigue de District 31 et au destin de Daniel Chiasson.  

« Je peux dire qu’on a tourné vendredi la dernière scène avant les vacances de Noël, dit-il. C’est la dernière affaire que le monde va voir et normalement, le monde devrait faire un bon gros “ben voyons donc” (rires) ! »

De plus en plus tourmenté et malmené, le commandant est-il là pour demeurer ? « Apparemment, lance-t-il en souriant. Je ne sais pas plus que vous ce qui s’en vient. J’ai lu cette finale et j’ai moi-même été surpris. On n’est au courant de rien... »

Alors que le rythme soutenu des tournages de District 31 aurait pu porter l’acteur à refuser d’autres rôles, il y a, dit-il, de ces projets qui ne se refusent pas.

Ce fut le cas pour Manuel de la vie sauvage, l’adaptation du roman de Jean-Philippe Baril Guérard, et pour cette mystérieuse série, Motel Paradis, écrite par Sophie Deraspe et Stéphane Hogue.

« Ce sont des projets tellement emballants, explique le comédien qui passera 9 jours de tournage sur le plateau de Motel Paradis. Les rôles qu’on m’offrait, ce sont des choses bien différentes de District 31. C’est une bonne chose que le monde voie que je suis encore capable de faire autre chose que des polices. »

Mystérieux Motel Paradis

L’acteur commence à avoir l’habitude des secrets de plateau, et Motel Paradis ne fait pas exception. On en sait très peu sur l’intrigue de cette série policière mettant en vedette Nahéma Ricci (l’Antigone de Sophie Deraspe). 

« Motel Paradis est une série mystérieuse, confirme Gildor Roy. Il y a des gens qui ont des visions et il est question d’une disparition qui n’a jamais été résolue (celle de la sœur de Jen, le personnage interprété par Nahéma Ricci). On ne sait pas si c’est un meurtre, une fugue ou une disparition. C’est un petit village où les habitants ont bien des secrets. »

Il y tient le rôle de Rich, un homme plutôt dur qui n’use de tendresse qu’avec son fils autiste (joué par Lucas DiTecco). L’acteur décrit le travail avec Sophie Deraspe comme fantastique, précisant que la réalisatrice du film Antigone lui a fait « faire des affaires » qu’il n’avait encore jamais effectuées dans sa carrière. 

Un retour à la musique 

Alors que sa chanson Donne-moi un bec célèbre cette année ses 30 ans, Gildor Roy attend une accalmie de tournage pour lancer son tout nouvel album.  

« J’attends de finir District 31 pour le sortir, dit-il. La musique me manque beaucoup, surtout faire des spectacles ! Je voudrais sortir ça et faire des spectacles pendant que je suis encore capable. Le spectacle de musique live, il n’y a rien qui bat ça. On verra avec l’horaire à venir. »