/auto/opinion
Navigation

Enfin de nouveau chez Lotus

Enfin de nouveau chez Lotus

Coup d'oeil sur cet article

Ces dernières années, Lotus a connu son lot de difficultés. Après avoir survécu à quelques années de vaches maigres, le constructeur d'origine britannique semble en bien meilleure position depuis qu’il est la propriété du groupe chinois Geely.

Pour discuter de la situation actuelle de la marque ainsi que des produits à venir, Antoine Joubert et Germain Goyer ont reçu Bernard Durand, directeur des ventes chez Lotus John Scotti, à l’émission Le Guide de l’auto sur QUB Radio.

Un nouveau modèle pour relancer la marque

Au moment d’enregistrer l’émission, M. Durand était de retour d’un bref voyage à New-York au cours duquel il a pu voir de près la nouvelle Emira.

« Lotus a présenté au mois de juillet l’Emira qui sera disponible dès cet été. C’est le dernier véhicule Lotus avec un moteur à combustion. Les autres véhicules qui viendront dans le futur seront 100% électriques », explique M. Durand.

Il a rajouté que son châssis en aluminium extrudé est très similaire à celui de l’Evora, ajoutant avoir déjà accepté une soixantaine de dépôts de clients pour ce  nouveau véhicule. « Il y a définitivement un engouement. Sur le plan visuel, elle est superbe », s'exclame-t-il. Quant à la motorisation, Lotus continue de faire appel à un V6 de 3,5 L provenant de chez Toyota. Un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 L développé par Mercedes-AMG sera aussi proposé.

Dans sa version de base, la Lotus Emira sera offerte à partir de 96 800 $. 

Un VUS qui se fait attendre

Contrairement à Porsche, Jaguar, Aston Martin et Lamborghini, Lotus a résisté jusqu’à présent à l’idée de commercialiser un VUS. Or, la situation pourrait changer sous peu. « Un VUS, c’est probablement le prochain modèle qui arrivera sur le marché. Avec les capacités de Geely, qui est aussi propriétaire de Volvo, on a accès à une grande étendue de plate-formes. On s’entend qu’il sera électrique puisque l’Emira sera la dernière voiture à moteur à combustion », commente M. Durand.

À cet effet, celui qui est en quelque sorte responsable de la marque pour la province du Québec mentionnait qu’il est prévu qu’un nouveau modèle s’ajoute chaque année au cours des années à venir suite à l’Emira et l’Evija.

Montée en flèche de la valeur des Elise et Exige

Les Lotus Elise et Exige continuent d’être appréciées par les amateurs de conduite, et ce, bien qu’elles ne soient plus en production. Leur diffusion limitée était limitée à l’époque et il n’est pas facile d’en dénicher un exemplaire à petit prix. En effet, leur valeur a considérablement augmenté au cours des dernières années. 

« L’automne dernier, notre garage a racheté une Exige à un client. On lui a redonné exactement la même somme qu’il avait déboursée en 2007, soit 85 000 $. Et aujourd’hui, elle vaut aisément encore une dizaine de milliers de dollars supplémentaires », raconte M. Durand.

Actualités de la semaine

Au cours de cette émission, il a aussi été question du dévoilement de la tenu du Salon de l’Auto de Montréal en janvier 2022, de la renaissance de l’Acura Integra et du Kia EV9

Essais routiers

Les deux animateurs ont aussi livré leurs impressions sur le Bentley Bentayga Speed 2022 mis à l’essai. 

Réponses aux questions des lecteurs

Antoine Joubert et Germain Goyer répondent aux questions du public concernant le véhicule idéal pour les chemins forestiers, la marque Polestar et la capacité de remorquage des Nissan Rogue et Qashqai

Le Guide de l'auto, c'est tous les samedis à 10h sur QUB Radio, en reprise le dimanche à 14h.