/entertainment/shows
Navigation

Le Cirque Éloize au Reine Elizabeth

La troupe y présentera son spectacle Celeste, en résidence

Cirque Éloize
Photo courtoisie, Patrick Lazic Le Cirque Éloize s’installera pour plusieurs mois au Fairmont Le Reine Elizabeth.

Coup d'oeil sur cet article

Les touristes et les Montréalais auront un nouveau spectacle du Cirque Éloize à se mettre sous la dent, a appris Le Journal. Dès la mi-décembre, et jusqu’au mois de mai, une nouvelle création, Celeste, sera présentée en résidence exclusive au Fairmont Le Reine Elizabeth.

«Ça s’inscrit vraiment dans l’idée de ramener du monde au centre-ville», lance le fondateur du Cirque Éloize, Jeannot Painchaud. Il y a déjà un an, en pleine pandémie, son entreprise cherchait un projet pour relancer ses activités à Montréal.

Alors que les tournées internationales ne reprendront probablement pas avant un an pour Éloize, la compagnie a diversifié ses occupations, lançant notamment l’exposition Sous les glaces dans ses studios du Vieux-Montréal. Et voilà qu’arrive un tout nouveau projet de spectacle en résidence dans le célèbre hôtel du centre-ville.

Celeste sera un spectacle pour les 14 ans et plus et mêlera à la fois l’acrobatie, la magie et la danse. «Il y aura un MC [maître de cérémonie] et une chanteuse, dit Jeannot Painchaud. C’est vraiment dans l’esprit cabaret, envoûtant et sensuel. Ce sera une soirée où les gens pourront consommer des cocktails. Ça marque vraiment le retour de la fête au centre-ville.» 

  • Écoutez la chronique d'Anaïs Guertain-Lacroix (à 4 min 25 s de l'extrait audio) sur QUB radio   

Scène centrale

Le spectacle immersif puisera ses inspirations dans la poésie et l’immensité du ciel étoilé. C’est «l’équipe maison» d’Éloize qui l’a conçu: Richard Dagenais (direction de création), Anita Bombita (direction artistique) et Benoît Landry (mise en scène).

Le 16 décembre, Celeste fera son arrivée au Reine Elizabeth. L’hôtel a converti deux de ses salles de congrès pour y présenter le spectacle pour un public d’environ 200 personnes disposées autour d’une scène centrale. On y offrira de quatre à cinq représentations par semaine jusqu’au 7 mai.

«Je pense que c’est la première fois à Montréal qu’il y a une série de spectacles si longue, fait remarquer le directeur à la vente et au marketing pour le Fairmont Le Reine Elizabeth, Philippe Champagne. On veut devenir une destination culturelle pour les Montréalais et les voyageurs. Ça donne une valeur ajoutée au centre-ville.»

«Tout le monde en a arraché en hôtellerie [avec la pandémie], poursuit-il. En spectacle, ils ont aussi été frappés fort. Ce que je trouve beau dans notre collaboration, c’est qu’on s’est retroussé les manches et on s’est dit qu’on allait faire du bien à Montréal et à tout le monde.»

Jeannot Painchaud invitera des partenaires étrangers à venir voir Celeste dans les prochaines semaines. «On voudrait éventuellement exporter le concept», dit-il.

Diffuseurs frileux

Du côté des tournées internationales, le fondateur d’Éloize a encore une fois repoussé son calendrier de relance d’un an. «On pense maintenant à la saison 2022-2023, mais probablement plus à 2023, admet-il. Il y a encore trop d’incertitudes sur la signature des contrats, et beaucoup de diffuseurs internationaux sont frileux. Quand on va repartir, ç’aura été presque deux ans et demi de pause.»

Pour ce qui est de l’exposition Sous les glaces avec Mario Cyr, elle est présentée jusqu’au 28 novembre à Montréal. Elle partira ensuite pour deux mois à Québec dès la mi-décembre.

«On a dépassé le cap des 50 000 billets vendus à Montréal la semaine dernière, dit Jeannot Painchaud. Et on a déjà 10 000 billets vendus en prévente à Québec. C’est un énorme succès. On regarde pour l’amener en Europe l’été prochain.»


Le spectacle Celeste sera présenté du 16 décembre 2021 au 7 mai 2022, au Fairmont Le Reine Elizabeth de Montréal. Pour les billets: cabaretceleste.com.