/finance/news
Navigation

Commandes en ligne: commis recherchés

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise de préparation de commandes sherbrookoise WIPTEC, qui a dû bâtir un nouveau centre de préparation pour répondre aux attentes des consommateurs, cherche maintenant à combler 200 emplois en prévision du «Vendredi fou».

«Depuis la pandémie et la fermeture des magasins, le nombre de commandes en ligne a explosé. C'est pratiquement comme si c'était le “Black Friday” tous les jours», a expliqué le président de WIPTEC, Martin Ball.

Avec son nouveau centre construit au coût de 150 millions $, à Longueuil sur la Rive-Sud de Montréal, WIPTEC peut envoyer environ 80 000 000 colis par année.Il peut s'écouler une dizaine de minutes entre la transaction et l’envoi du colis au client, mais la pénurie de puce électronique et de main-d’œuvre ralentie le processus.

«Il nous manque environ 200 employés pour le “Black Friday”. À terme, nous aurons besoin de 1200 employés ici, dans notre centre de Longueuil», a avoué le président de l'entreprise, sûr de trouver la main-d'œuvre nécessaire.Ouvert ce printemps, le nouveau centre de préparation et d’envoi de colis a une superficie de 1 700 000 pieds carrés, soit quatre fois plus que celui de Sherbrooke, en Estrie. 

Sa création a entraîné la formation de plus de 1000 emplois et utilise les plus récentes technologies en termes d’automatisation des processus de préparation de commandes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.