/news/green
Navigation

Inondations monstres en Colombie-Britannique: l’armée au secours des sinistrés

Des inondations et des glissements de terrain historiques forcent l’état d’urgence en Colombie-Britannique

Coup d'oeil sur cet article

L’armée canadienne sera déployée en renfort pour aider à l’évacuation de milliers de personnes toujours isolées en Colombie-Britannique après les inondations monstres et meurtrières qui paralysent la province côtière.

• À lire aussi: Désastre naturel en Colombie-Britannique: un Québécois à Whistler témoin de la catastrophe

• À lire aussi: Colombie-Britannique: plusieurs secteurs d’Abbotsford et de Merritt évacués

• À lire aussi: État d’urgence en Colombie-Britannique, d’autres décès à venir

« On n’a aucun moyen de sortir de Chilliwack et il n’y a rien qui rentre », témoigne la Québécoise Brigitte Prud’homme, qui habite depuis 2 ans la ville de 85 000 habitants située à 100 km à l’est de Vancouver. 

Photo AFP

« Il n’y a plus de gaz. Les gens ont pris toute la nourriture dans les supermarchés : il n’y a plus de fruits, plus de légumes, presque plus de viande. La file pour se rendre à la caisse était de deux heures », poursuit-elle.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a demandé l’aide d’Ottawa tard mardi soir afin de surmonter le chaos provoqué par les pluies diluviennes des derniers jours. 

Les routes d’Abbotsford ont complètement été submergées paralysant ainsi de nombreux véhicules.
Photo REUTERS
Les routes d’Abbotsford ont complètement été submergées paralysant ainsi de nombreux véhicules.

Les inondations et glissements de terrain ont isolé des milliers de personnes, bloqué des autoroutes, des chemins de fer, interrompant le transport de marchandises et même le flot de pipelines dans la grande région de Vancouver. 

Avant d’être appelée officiellement en renfort, l’armée a secouru lundi des automobilistes coincés sur une route en raison d’une coulée de boue à Agassiz en Colombie-Britannique.
Photo Reuters
Avant d’être appelée officiellement en renfort, l’armée a secouru lundi des automobilistes coincés sur une route en raison d’une coulée de boue à Agassiz en Colombie-Britannique.

Des experts redoutent les conséquences de ces perturbations aux chaînes d’approvisionnement partout au pays, y compris au Québec, et ce, à l’approche du temps des fêtes. 

Le premier ministre Justin Trudeau, en déplacement à Washington, a promis que le fédéral « serait là pour le nettoyage et la reconstruction » après ces « événements météorologiques extrêmes ».

Photo AFP

250 mm de pluie

La vallée du fleuve Fraser, à l’est de Vancouver, a recensé jusqu’à 250 mm de précipitations en deux jours le week-end dernier.

Compte tenu de l’état des routes et des difficultés pour approvisionner les communautés touchées par les inondations, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence, hier, ce qui permettra de mobiliser encore plus de moyens sur le terrain.

Les routes d’Abbotsford ont complètement été submergées paralysant ainsi de nombreux véhicules.
Photo REUTERS
Les routes d’Abbotsford ont complètement été submergées paralysant ainsi de nombreux véhicules.

Des restrictions sur les déplacements seront aussi imposées, a précisé le premier ministre John Horgan. 

« S’il vous plaît, ne faites pas de sur provision. Ce dont vous avez besoin, vos voisins en ont aussi besoin », a insisté M. Horgan.

Il a fallu utiliser des embarcations pour secourir un troupeau de vaches à Abbotsford mardi.
Photo REUTERS
Il a fallu utiliser des embarcations pour secourir un troupeau de vaches à Abbotsford mardi.

Le premier ministre s’attend à ce que d’autres décès soient répertoriés dans les prochains jours. Une coulée de boue a fait au moins une victime jusqu’à présent.

Au total, quelque 17 775 personnes ont dû être évacuées en raison des inondations, tandis que près de 6000 demeures sont visées par un ordre d’évacuation et plus de 3600 autres sont sous le coup d’une alerte d’évacuation. 

– Avec la collaboration de Camille Payant et de Raphaël Pirro, Agence QMI

À VOIR AUSSI