/finance/opinion/columnists
Navigation

Provinces: les dépenses astronomiques du fédéral

HEALTH-CORONAVIRUS/CANADA
Photo courtoisie, REUTERS Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Coup d'oeil sur cet article

COVID-19 oblige, l’année 2020 fut catastrophique pour les finances du gouvernement fédéral.

Le gouvernement de Justin Trudeau a dépensé en faveur des provinces et de leurs citoyens 236 milliards $ de plus que le montant des revenus d’impôts et de taxes que les Canadiens ont versé au fédéral.

Selon les comptes économiques provinciaux et territoriaux compilés par Statistique Canada, les deux plus gros « profiteurs » de la manne fédérale, ce sont le Québec et l’Ontario.

Les Québécois et les Ontariens ont respectivement reçu du gouvernement Trudeau quelque 70 milliards $ de plus que le montant versé en impôts et taxes au fédéral en 2020.

Mais qu’à cela ne tienne, les discussions lors de la rencontre téléphonique de Justin Trudeau avec François Legault et ses homologues des autres provinces, hier soir, n’ont pas porté sur la péréquation ni sur la somme astronomique des autres transferts fédéraux aux provinces.

Ils ont plutôt discuté du Sommet des leaders nord-américains où Justin Trudeau, le président américain Joe Biden et le président mexicain Andrés Manuel López Obrador se rencontreront demain à Washington sur les priorités de l’heure : la fin de la lutte contre la COVID-19, la poursuite de la vaccination, la lutte contre les changements climatiques, la création de nouveaux emplois pour la classe moyenne, la mise en place d’une relance économique profitable pour tout le monde et la migration.

Revenons à l’astronomique aide fédérale. 

  • Écoutez la chronique de Michel Girard au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB radio:

MÊME L’ALBERTA...

Quand c’est rendu que même la « riche » Alberta s’accroche aux mamelles du gouvernement fédéral, ça prouve hors de tout doute à quel point l’année 2020 fut financièrement coûteuse pour le fédéral.

L’Alberta étant reconnue depuis belle lurette comme étant la province la plus « généreuse » du régime fédéral, alors que les Albertains versent en impôts et taxes au gouvernement canadien énormément plus d’argent que ce qu’ils reçoivent du fédéral, ce fut l’inverse en 2020.

L’Alberta a en effet reçu du gouvernement Trudeau en 2020 quelque 14,1 milliards $ de plus que le montant d’impôts et de taxes tirés des Albertains.

LES AUTRES PROVINCES

Au troisième rang des provinces qui ont largement bénéficié de la générosité des programmes mis en place par Justin Trudeau pour lutter contre les effets désastreux de la pandémie de COVID-19 sur les Canadiens, on retrouve la Colombie-Britannique avec 20 milliards de « déficit » par rapport aux impôts et taxes versés à Ottawa.

Suivent l’Alberta avec 14 milliards $, la Nouvelle-Écosse (12,5 milliards $), le Manitoba (12,1 milliards $), le Nouveau-Brunswick (9,5 milliards $), la Saskatchewan (7,6 milliards $), Terre-Neuve-et-Labrador (3,8 milliards $), Île-du-Prince-Édouard (2,5 milliards $).  

LA GROSSE PART DU GÂTEAU

De toutes les provinces, c’est le Québec qui, bon an mal an, bénéficie le plus de la contribution financière du fédéral par rapport aux impôts et taxes tirés des Québécois.

De 2010 à 2020, soit en 11 ans, le fédéral a versé aux Québécois (en valeur de transferts et programmes fédéraux) la magistrale somme de 225 milliards $ de plus que les revenus fiscaux perçus des Québécois. 

Suivent, dans l’ordre décroissant, la Nouvelle-Écosse avec un surplus de dépenses fédérales totalisant 81,3 milliards depuis 2010, le Nouveau-Brunswick (66,3 milliards), le Manitoba (64,1 milliards), Terre-Neuve-et-Labrador (26,1 milliards), l’Île-du-Prince-Édouard (13,7 milliards) et la Saskatchewan (6,8 milliards).

Cela dit, le Québec a beau être la province avec qui le fédéral « perd » la plus grosse somme d’argent, mais, par habitant, ce n’est pas le cas. On arrive au 6e rang, avec un montant de 26 135 $ par tête de Québécois.

C’est le Nouveau-Brunswick qui arrive en tête, avec une contribution fédérale nette de 84 035 $ par habitant. Suivent l’Île-du-Prince-Édouard (83 764 $), la Nouvelle-Écosse (81 906 $), Terre-Neuve-et-Labrador (50 129 $), le Manitoba (46 311 $).

Loin derrière figure la Saskatchewan avec un apport fédéral net de 5784 $ par habitant.

GROS MERCI AUX ALBERTAINS

De toutes les provinces, seulement trois « rapportent » au gouvernement fédéral plus de revenus que le montant des dépenses fédérales effectuées auprès de leurs populations respectives. 

Il s’agit de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. Ainsi de 2010 à 2020, la contribution nette des Ontariens au régime fédéral s’élève à 22,8 milliards $, celle de la Colombie-Britannique à 31,3 milliards $.

Ce sont les Albertains qui remportent la « palme » avec un apport net de 179,3 milliards $ en 11 ans.

Quand le premier ministre albertain, Jason Kenney, se plaint de la péréquation, tout en pointant le Québec qui reçoit la plus grosse portion du gâteau, il ne faut pas trop lui en vouloir !