/news/currentevents
Navigation

Inondations monstres: des renforts sont arrivés en Colombie-Britannique, mais des résidents refusent d’évacuer

Coup d'oeil sur cet article

Les secours se poursuivaient jeudi dans la Vallée du Fraser, en Colombie-Britannique, où l’armée a envoyé mercredi soir un avion et deux hélicoptères spécialisés pour évacuer les résidents de la municipalité d’Abbotsford et procéder à des patrouilles de reconnaissance.

• À lire aussi: Encore plus de pénuries de produits

• À lire aussi: L’armée au secours des sinistrés

Les Forces armées du Canada (FAC) ont fait parvenir un CC-130J Hercules, un avion d’une longueur de 34,37 m qui peut «atterrir dans des milieux inhospitaliers» et transporter jusqu’à 128 passagers. Il a été déployé à la base des FAC à Edmonton, à partir d'où il mènera ses opérations d'évacuation.

Deux hélicoptères, le CH-146 Griffon et le CH 148 Cyclone, ont aussi été déployés aux bases d’Edmonton et d’Esquimalt, respectivement, ont confirmé les FAC dans un courriel jeudi matin.

AFP

Le maire d’Abbotsford, où les dommages subis par les inondations depuis lundi sont parmi les plus importants, a affirmé jeudi matin que le village n’était pas «sorti du bois» : après deux journées ensoleillées mardi et mercredi, Environnement Canada annonçait le retour de la pluie jeudi. D’autres pluies torrentielles sont prévues la semaine prochaine, ce qui pourrait compliquer la situation encore plus.

Le maire Henry Braun estime que les dommages pourraient s’élever à «plusieurs centaines de millions de dollars». Mis à part les infrastructures et les propriétés, c’est aussi la perte du bétail qui revêt une importance cruciale pour la région.

AFP

Inquiets pour leurs bêtes, une quarantaine de résidents refusaient de se plier à l’ordre d’évacuation, une décision augmentait la dangerosité pour les ressources d’évacuation, selon le maire Braun.

La province côtière est une abonnée récente aux déploiements de l’armée, elle qui a vu des feux dévastateurs l’été dernier, feux qui ont aussi détruit une partie de la végétation de la Vallée du Fraser.

AFP

L’ordre d’évacuation a été levé pour une multitude de municipalités du coin.

À VOIR AUSSI