/finance/news
Navigation

Mise à jour économique: l’IDQ présente un plan pour contrer la rareté de la main-d’œuvre

Coup d'oeil sur cet article

Alors que Québec s’apprête à déposer dans une semaine un mini-budget axé sur les enjeux de main-d’œuvre, l’Institut du Québec présente un plan pour atténuer les tensions du marché du travail.

• À lire aussi - Comment attirer des employés en restauration?

• À lire aussi - Pénurie de main-d’œuvre: des assouplissements en immigration réclamés

Le plan de l’IDQ dévoilé jeudi se décline en 14 recommandations «prioritaires» pour la mise à jour économique du gouvernement de François Legault.

L’IDQ part du postulat que la réalité de l’emploi au Québec est beaucoup plus complexe et exige de revoir les façons de faire, voire carrément un changement de paradigme.

«On ne peut pas s’attaquer aux enjeux de main-d’œuvre seulement en éteignant des feux. Le gouvernement devrait plutôt présenter dès maintenant un plan complet pour gérer la problématique à plus long terme et de façon transversale», a indiqué par communiqué Mia Homsy, présidente-directrice générale de l’IDQ.

Devant la complexité de la situation, il faudrait déployer plutôt un train de mesures axées sur l’utilisation optimale des compétences, plaide l’organisme, précisant que les solutions reposent sur l’éducation et la formation en entreprise.

«Le rehaussement des compétences et la requalification des travailleurs tout au long de leur vie doivent occuper une place prépondérante dans les politiques économiques du gouvernement», a recommandé Mme Homsy.

Outre la recommandation de miser sur l’éducation et la formation, l’IDQ propose de planifier un développement économique basé sur les talents. Plus prosaïquement, l’IDQ recommande au gouvernement caquiste de développer «une vision intégrée et cohérente des enjeux de main-d’œuvre».

«Tant que ce changement de paradigme ne sera pas réellement assimilé par le gouvernement, les employeurs et les syndicats et, que les mesures d’aides aux entreprises et aux travailleurs n’en tiendront pas pleinement compte, le statu quo va perdurer», a ajouté Mia Homsy.

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.