/opinion/columnists
Navigation

Où est la nouvelle loi 101 costaude?

François Legault
Photo Agence QMI, Andréanne Lemire François Legault

Coup d'oeil sur cet article

J’ai souvent comparé François Legault à un chat par le passé parce qu’il avait toujours de nouvelles vies quand ses critiques le disaient « mort » politiquement. Maintenant, notre premier ministre me fait plutôt penser à une autruche !

Le pouvoir corrompt, dit-on souvent. Je ne sais pas si c’est vrai. Mais ce qui semble évident, c’est que le pouvoir peut rendre aveugle !

M. Legault a beau se faire dire par tous les experts sérieux qu’il est urgent d’imposer le cégep français pour éviter d’angliciser les enfants de nouveaux arrivants qui y sont désormais en majorité au cégep anglais, il prend sa pelle, creuse un trou et met sa tête dedans. 

Pire : il verse des millions pour encourager ces « cegeps » qu’il faut prononcer en anglais sidjep.

  • Écoutez La Rencontre Proulx - Martineau au micro de Richard Martineau sur QUB radio :

Empirement

Dimanche dernier, François Legault prononçait un grand discours triomphal devant un auditoire acquis d’avance pour les dix ans de la fondation de son parti qui aurait, ose-t-il prétendre, changé le Québec. 

Si on a changé, c’est pour le pire, M. Legault. Le Québec est-il plus fort qu’il y a dix ans, parle-t-il et écrit-il mieux qu’il y a dix ans ? S’affiche-t-il davantage en français ? Non, non et non ! 

Linguistiquement et politiquement, vous n’avez pas changé le Québec, vous l’avez laissé aller... Et vous vous cachez la tête dans un trou, comme une autruche.

Dix ans de quoi ?

Les Québécois chantent moins qu’il y a dix ans en français à la télé le dimanche soir. Les employés derrière le comptoir des Tim Hortons ou McDonald’s sont moins nombreux qu’il y a dix ans à s’exprimer en français. Les raisons sociales atteintes par la contamination anglo-américaine sont plus nombreuses qu’il y a dix ans. Les artistes à l’ADISQ baragouinent un franglais indigeste mille fois plus honteux qu’il y a dix ans !

Alors, non, la CAQ n’a pas « changé » le Québec. Elle s’est contentée de le regarder aller ! Pauvre Simon Jolin-Barrette ! Où est sa nouvelle loi 101 costaude ?