/hublo
Navigation

Finances personnelles : 5 questions fréquentes à l'approche de la retraite

Finances personnelles : 5 questions fréquentes à l'approche de la retraite

Coup d'oeil sur cet article

 

Vous épargnez depuis longtemps pour la retraite? Nous sommes conscients qu'au moment d'établir votre plan pour retirer l'argent de vos placements, cela peut soulever plusieurs questionnements. Afin de prendre des décisions éclairées, nous répondrons à certaines de vos préoccupations.

Reconnu comme la référence en matière d’épargne et de développement de l’économie québécoise grâce à son REER+, le Fonds de solidarité FTQ mobilise une communauté de plus de 700 000 actionnaires-épargnants. 

Bonne nouvelle, que vous soyez ou non épargnant au Fonds, à l’aube ou à l’âge de la retraite, vous pouvez maintenant profiter de l'offre FlexiFonds qui s'inscrit en continuité avec la mission du Fonds de solidarité FTQ. 

Quatre véhicules d'épargne sont disponibles: le FERR, le CELI, le REER ainsi que le compte investissement avec FlexiFonds.

Pour vous aider à trouver des pistes de réponses aux questions que vous vous posez en prévision de votre retraite, nous nous sommes entretenus avec Sébastien Lafontaine, planificateur financier et représentant en épargne collective chez FlexiFonds.

  

1. Quel est le bon moment pour prendre ma retraite?  

Il y a autant de réponses que de personnes. Le budget, l’épargne, les revenus actuels et le niveau de vie anticipés sont de bons indicateurs. Le printemps ou l’été sont conseillés pour profiter de l’effet de renouveau et de beau temps. 

Si vous êtes en couple et en avez la possibilité, prendre une retraite simultanée n’est pas toujours conseillé, dans la mesure où vous devrez apprivoiser votre nouveau statut de personne retraitée, en plus de vivre 100 % avec votre partenaire. À réfléchir! 

La retraite progressive est également une option à considérer pour une transition en douceur qui vous donnera l’occasion de vous poser et de trouver vos repères.

« En plus de l’aspect financier, le facteur psychologique est aussi à considérer, car plusieurs personnes souhaitent continuer d’être actives », note Sébastien Lafontaine. Il observe que du bénévolat dans la communauté, du mentorat ou des implications locales sont souvent des avenues privilégiées par les personnes retraitées. 

2. Aurai-je assez d’argent?  

Première équation : les programmes et les rentes d’employeurs et du gouvernement sont à considérer, tout comme l’épargne et les placements. 

« L’important, c’est d’avoir un portrait clair, ensuite un plan de match et surtout, de le suivre », analyse Sébastien Lafontaine. Il rappelle que l’espérance de vie est normalement toujours en hausse et qu’il est donc prudent de prévoir un train de vie en conséquence. 

À ce chapitre, les experts en finances personnelles estiment que, pour vivre confortablement, le revenu à la retraite devrait représenter de 50 % à 70 % du salaire brut (avant impôts) pendant la vie active. Cette somme dépendra évidemment de la situation et des projets de retraite de chacun.

3. Mon plan de retraite va-t-il se passer comme je le souhaite?  

Cela dépend de vos aspirations, de vos attentes, de votre santé financière et de votre niveau de tolérance face à certaines fluctuations de rendements. Les conseillers en épargne collective chez FlexiFonds sont d’ailleurs en mesure de donner des conseils avisés et bienveillants à leurs épargnants, en fonction de leur profil pour les aider à ce que leur plan de retraite se déroule bien.

« Certaines personnes dépensent sans trop se poser de questions et paradoxalement, certaines sont frugales et plus anxieuses avec leurs décaissements. Notre rôle est aussi d’accompagner et souvent, de rassurer », note Sébastien Lafontaine. 

4. Quelle stratégie de décaissement devrais-je adopter?   

Les options sont multiples et gagnent à se déployer en fonction du profil de chaque personne. La première stratégie consiste à discuter avec votre conseiller financier, qui pourra vous proposer des approches personnalisées. 

À titre d’exemple, la diversification de vos actifs rendra votre portefeuille plus résilient, donc moins exposé à certains risques. Une diversification optimale entre votre REER et votre CELI permet aussi de réduire l’imposition. 

Il est aussi avisé de prioriser le bon levier d’épargne avant d’effectuer vos retraits pour ainsi atténuer les ponctions fiscales, détecter le meilleur moment pour toucher vos prestations gouvernementales ou encore, fractionner votre revenu avec votre partenaire. 

Réviser chaque année votre plan de décaissement est une autre stratégie potentiellement payante, surtout si certains projets ou investissements changent durant cette période (déménagement, investissements, séparation, nouveau conjoint, décès, voyages, etc.)

5. Quand et comment décaisser mon FERR avec FlexiFonds?   

« Le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est un choix fiscalement judicieux. Ce véhicule vous permet de transférer l'argent accumulé dans votre REER vers un FERR – sans incidence fiscale – pour vous verser un revenu de retraite, et ce, au plus tard le 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire », rappelle Sébastien Lafontaine.  

- Le FERR permet d'automatiser vos versements chaque mois ou chaque année selon vos besoins, tout en s’assurant de respecter un montant minimum annuel prescrit.

- Le versement automatique peut débuter seulement l’année suivant la date du transfert, mais rien ne vous empêche de retirer avant. Vous pouvez utiliser ce calculateur de décaissement FERR avec FlexiFonds pour estimer vos retraits minimums.  

- Tout en effectuant des retraits, les investissements continuent de croître à l’abri de l’impôt dans le régime.  

- En regard de l’impôt, les sommes retirées d’un FERR sont imposables à la source et prélevées obligatoirement sur l’excédent du montant minimum annuel prescrit.

Vérités de retraités

Comment savoir que c’est l’heure de la retraite ?

Avez-vous autant d’argent que vous l’auriez voulu ?

Quelle a été votre stratégie d'épargne ?

Découvrir plus de témoignages de retraités
X

 

Comment adhérer à FlexiFonds?   

Rendez-vous en ligne au flexifonds.com, pour adhérer à un REER ou un CELI avec FlexiFonds. Vous devrez d'abord ouvrir un compte au Fonds de solidarité FTQ. Si vous êtes déjà épargnant au Fonds, dirigez-vous également dans votre compte en ligne et retrouver l'onglet FlexiFonds. 

Pour transférer votre REER en FERR avec FlexiFonds, vous pouvez aussi compléter le tout en ligne, ou appeler un conseiller en épargne collective au 1 844 667-7513. Il se chargera du transfert de vos actifs et se fera un plaisir de vous guider à travers le processus.

Les heures d'ouverture du Centre-conseils FlexiFonds sont de 9 h à 20 h, du lundi au jeudi, et de 9 h à 17 h, le vendredi.

Notes légales:

À propos de FlexiFonds de solidarité FTQ

FlexiFonds de solidarité FTQ inc. est une filiale exclusive du Fonds de solidarité FTQ. Agissant à titre de placeur principal des parts des fonds, FlexiFonds de solidarité FTQ inc. est un courtier en épargne collective, inscrit auprès de l'Autorité des marchés financiers.

Prospectus

Les Fonds FlexiFonds sont distribués uniquement au Québec par FlexiFonds de solidarité FTQ inc., un courtier en épargne collective détenu en propriété exclusive par le Fonds de solidarité FTQ. FlexiFonds de solidarité FTQ inc. ne distribue les parts d’aucun autre fonds commun de placement. Veuillez consulter votre conseiller et lire le prospectus et l’aperçu des Fonds FlexiFonds avant de faire un placement. Les Fonds FlexiFonds ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par un autre organisme public d’assurance-dépôts ni par l’Autorité des marchés financiers. Les Fonds ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas garant de leur rendement dans l’avenir.

Information

Tous les renseignements et les données fournis dans cet article vous sont fournis à titre informatif seulement; ils ne visent pas à dispenser des conseils sur votre situation personnelle en matière de placement ni des recommandations en matière de placement ou d'ordre financier, juridique, comptable ou fiscal sur la base d’une situation personnelle en particulier. Même s’ils sont jugés fiables, aucune représentation ni garantie, explicite ou implicite, n’est faite quant à l’exactitude, la qualité et le caractère complet de ces renseignements et de ces données. Les opinions exprimées ne doivent pas être interprétées comme une sollicitation ou une offre visant l'achat ou la vente des parts mentionnées aux présentes et ne devraient pas être considérées comme une recommandation. Nous vous conseillons de consulter votre conseiller juridique.