/sports/football/alouettes
Navigation

De la frustration et de la déception chez les Alouettes

SPO-ALOUETTES-REDBLACKS
Thierry Laforce / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis qu’il est entraîneur-chef des Alouettes, Khari Jones n’entendait pas à rire lorsqu’il s’est présenté devant les médias après la défaite de son équipe. 

• À lire aussi: Direction Hamilton pour les Alouettes

• À lire aussi: Des Alouettes à l’honneur

• À lire aussi: Adams Jr. n’est pas prêt

Habituellement cordial, Jones a fourni des réponses courtes et directes. Il sait très bien que ses décisions et le rendement de son équipe en deuxième demie n’étaient pas à point.

«Je n’ai pas aimé de la façon que mon équipe a répondu face à l’adversité, a ajouté l’entraîneur-chef des Alouettes. C’est décevant d’une certaine façon.

«On a de bons leaders dans notre vestiaire et j’ai confiance qu’ils pourront rebondir. Nous devons rectifier certaines choses. On a mérité le droit de jouer la semaine prochaine et mes joueurs le savent.»

Comme on peut s’en douter, l’ambiance n’était pas au beau fixe après la rencontre. Jones a parlé à ses joueurs dans le blanc des yeux.

« L’atmosphère n’était pas bonne. Je leur ai dit comment je me sentais. Je ne veux pas que notre saison se termine de cette façon. On doit tout faire pour que ça n’arrive pas. Ce match ne représente pas le potentiel de notre équipe.»

SPO-ALOUETTES-REDBLACKS
Thierry Laforce / Agence QMI

La route de campagne

Son équipe doit maintenant gagner deux parties sur la route pour se rendre à la finale de la Coupe Grey. Comme on dit, les Alouettes devront emprunter la route de campagne pour y parvenir.

«C’est le type de chemin que nous prenons cette saison pour une raison ou une autre, a expliqué Khari Jones. Pour nous rendre où nous voulons, on devra prendre la route la plus difficile.

«Je crois que nous avons l’équipe pour nous rendre au bout. À compter de demain, les compteurs seront remis à zéro et on devra se concentrer sur les éliminatoires.»

Antwi s’en veut

Lancé dans la mêlée après la blessure de William Stanback, Jeshrun Antwi a connu une deuxième demie catastrophique. Ses deux échappés ont résulté à 16 points de l’adversaire.

Toutefois, le joueur recrue ne s’est pas défilé devant les médias.

«C’est un match difficile pour moi, a-t-il mentionné. Je prends la responsabilité des deux échappés. À la fin, c’est une question de victoire ou de défaite, peu importe de la façon que je cours avec le ballon.

«Sur mon deuxième échappé, le joueur du Rouge et Noir (Avery Williams) a fait un bon jeu. Je dois mieux jouer.»

À son retour au banc, William Stanback a pris le temps de lui parler.

«Il m’a dit de garder la tête haute. Ce sont des choses qui arrivent. Mes autres coéquipiers ont eu la même réaction à notre retour dans le vestiaire.

«Lorsque j’ai vu le Rouge et Noir marquer leur touché, ça m’a tué. Si j’avais marqué le touché quelques minutes plus tôt, j’aurais pu sceller la victoire de mon équipe.»

À voir aussi