/travel/destinations/quebec
Navigation

Le mont Saint-Hilaire, nouvelle version

Pain de sucre
Photo courtoisie, Alain Demers Sur le fameux Pain de sucre, à une heure de marche.

Coup d'oeil sur cet article

Je m’étais promis depuis un bon moment de ne pas vous parler du mont Saint-Hilaire. Trop de monde, me disais-je, avec comme conséquence que par moments, on se sent presque dans un parc urbain. C’était sans compter le stationnement qui déborde et des sentiers détériorés avec le temps. 

Mais il s’avère que la situation a changé dans la réserve naturelle Gault où se trouvent les sentiers. 

Achalandage mieux réparti

Depuis la mise sur pied d’un système de réservation en ligne en août 2020, l’achalandage a été réduit, éliminant ainsi les pointes de plus de 5000 visiteurs sur une journée. 

La mise en place d’une plage horaire pour notre arrivée permet aussi, m’a-t-on dit, de mieux répartir les visiteurs durant la journée et de diminuer considérablement les files d’attente à l’entrée principale. 

Au fait, si vous n’êtes pas chaud à l’idée de réserver en ligne, il y a toujours l’option de vous procurer une carte annuelle. 

Aménagements

En 2018, par exemple, la fréquentation était de 350 000 visiteurs, dont la moitié en septembre et octobre. Ça laisse des traces. Au fil du temps, des aménagements ont été requis. Aménagé en 1999, soit juste après l’épisode de verglas, le Sentier du ruisseau qui est en réalité une passerelle de 800 mètres a été refait au complet en 2018. Certains tronçons de sentiers ont dû être remis en état et ont fait l’objet de travaux de drainage pour réduire l’impact du passage répété des marcheurs.  

Le Sentier du ruisseau, à quelques pas du lac Hertel.
Photo courtoisie, Alain Demers
Le Sentier du ruisseau, à quelques pas du lac Hertel.

Des passerelles ont été remplacées. Des bordures de sentiers ont été renaturalisées. Si la montagne mérite d’être redécouverte, il faut reconnaître que pour la protéger, on ne peut tous y aller à la même heure et en même temps. 

Cidrerie et crêperie

Si vous avez un droit d’accès à la montagne ou une carte annuelle, ne manquez pas de faire une halte à la cidrerie des Vergers Petit et Fils, située tout près. La variété de cidres est étonnante. Je les ai presque tous essayés, mon préféré étant le Rabaska, un pétillant vieilli en fût de chêne. 

Stéphane Petit, propriétaire des Vergers Petit et Fils, dans la boutique de la cidrerie.
Photo courtoisie, Alain Demers
Stéphane Petit, propriétaire des Vergers Petit et Fils, dans la boutique de la cidrerie.

La cidrerie abrite une crêperie à l’ambiance champêtre, où on peut manger avant la randonnée. Les réservations ne sont pas requises. 

La réserve naturelle Gault  

  • Sentiers : 25 km  
  • Droit d’accès : 9 $ par adulte (réservation en ligne)  
  • Carte annuelle : 85 $ (aucune réservation requise)   

► gault.mcgill.ca/fr 

D’AUTRES IDÉES DE SORTIES 

Les boisés de Laval
Connaissez-vous le bois de l’Équerre dans le quartier Sainte-Rose ou encore l’Orée-des-Bois dans le quartier Fabreville ? Ce sont deux des sept boisés gérés par l’organisme Canopée, avec des sentiers ouverts à l’année.
► reseaucanopee.org

Balade à Saint-Jérôme
Près de l’A-15, au parc régional de la Rivière-du-Nord, un sentier mène au pied des chutes Wilson, en seulement 30 minutes. La marche reste populaire même l’hiver, des sentiers étant aménagés en conséquence.
► parcrivieredunord.ca 


COVID-19 : Avant vos déplacements, veuillez consulter les consignes sanitaires en vigueur au www.quebec.ca/coronavirus