/opinion/columnists
Navigation

Système de santé: en avons-nous pour notre argent?

hopital Enfant Jesus
Photo d'archives, Agence QMI Les comparaisons internationales font voir le système de santé du Canada comme un cancre.

Coup d'oeil sur cet article

Le système de santé canadien fait la fierté du pays. Ils ont été nombreux à le vanter comme l’un des meilleurs au monde. Pourquoi ? Une seule raison : la gratuité !!! La loi canadienne l’impose en établissant que l’État doit être le payeur unique des soins.

Pour endormir les citoyens dans l’illusion, on rappelle une époque où les gens devaient s’endetter pour obtenir une chirurgie. Bien sûr, personne ne veut retourner là.  

On oublie que partout dans le monde, depuis 50 ans, des pays avancés ont donné accès à des soins de santé à toute leur population sans les ruiner.

La question est de savoir si la décision de créer ce monopole étatique était la bonne. Obtenons-nous, grâce à ce système, des soins de qualité et facilement accessibles ? Surtout, en avons-nous pour notre argent ?

Ces questions sont étudiées par des experts, à partir de données objectives et mesurables. L’Institut Fraser a mis à jour au début du mois le portrait comparatif du Canada parmi 28 pays comparables de l’OCDE. Une étude sans opinion ou interprétation, seulement des chiffres.  

Combien ça coûte ? Combien de médecins ? Combien d’attente ? Combien d’équipements médicaux accessibles ? Des données précises qui permettent de comparer les pays... et qui nous permettent surtout de situer le Canada.

Gratuit ?

Voilà maintenant 25 ans que je consulte des comparaisons internationales du genre. Je n’ai donc pas eu de surprise à constater que les conclusions pour le Canada sont tout simplement épouvantables. Notre système de santé, c’est une Lada qui coûte le prix d’une Rolls Royce !

Des 28 pays scrutés, le Canada est le deuxième qui dépense la plus grande partie de son PIB en santé. La Suisse nous devance d’un dixième de un pour cent au premier rang. Le citoyen ne paye pas directement, mais à travers nos impôts, nous payons extrêmement cher. Payer cher pour un service 5 étoiles, cela peut être accepté et acceptable. Mais est-ce le cas ?

Si le Canada se place au sommet du tableau pour les dépenses, lorsqu’on observe les tableaux mesurant la performance, c’est plutôt vers le bas qu’il faut regarder.

Des exemples

Nombre de médecins per capita : 26e sur 28

Nombre de lits de soins per capita : 25e sur 28

Nombre d’appareils d’imagerie par résonance magnétique per capita : 21e sur 28

L’étude se penche aussi sur certains délais critiques pour une dizaine de pays comparables. Comment se classe le Canada ?

Pourcentage de patients malades pouvant voir un médecin le jour même : 9e sur 10

Pourcentage pouvant voir un spécialiste en moins de 4 semaines : 10e sur 10

Pourcentage pouvant obtenir une chirurgie élective en moins de 4 mois : 10e sur 10

En 2021, ce ne sont même plus ces chiffres qui me désolent. C’est l’ignorance d’une population qui paye plus cher qu’ailleurs pour moins de services.