/news/health
Navigation

Traumatologie: mieux former pour sauver plus de vies

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau centre de traumatologie de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal possède un centre de formation qui contribuera à parfaire les connaissances de médecins à travers la province.

• À lire aussi: Saint-Rémi: un quinquagénaire perd la vie dans un accident de travail

Déjà, ce week-end, 17 médecins provenant d’un peu partout au Québec suivent des cours pour parfaire leurs connaissances en soins critiques. 

«Ce qu'on essaie de faire, c'est d'avoir un programme de stabilisation qui soit standardisé pour tous les centres hospitaliers, que ce soit les petits centres et les centres plus spécialisés», explique le Dr Marc Giroux, neurochirurgien à l’Hôpital du Sacré-Cœur. 

L’an dernier, 1750 patients ont été admis en traumatologie à l’hôpital montréalais, dont 500 provenaient des Laurentides, de Lanaudière ou encore de l’Abitibi. 

Accident de la route, accident de travail ou conflit armé, les équipes médicales sur les lignes de front ne savent jamais à quoi s'attendre.

La formation en traumatologie est d’autant plus importante qu’elle permet de sauver davantage de vies. 

D’après les informations d’Harold Gagné

À VOIR AUSSI: