/sports/fighting
Navigation

Boxe: Crawford conserve son titre WBO en battant Porter par KO technique

BOX-SPO-TERENCE-CRAWFORD-V-EGIDIJUS-KAVALIAUSKAS
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’Américain Terence Crawford a conservé samedi à Las Vegas son titre WBO en battant son compatriote Shawn Porter par KO technique.

Après avoir déjà défendu son titre quatre fois, la dernière en novembre 2020 en battant Kell Brook, Crawford affrontait pour la première fois un boxeur de son calibre, en la personne de Porter, et les deux boxeurs ont été à la hauteur des attentes.

Le combat a été arrêté à la 10e reprise par l’équipe de Porter, après que celui-ci s’est retrouvé au sol à deux reprises.

Tout au long du face-à-face, qui s’est révélé équilibré et très disputé, tant Crawford que Porter, 34 ans tous deux, se sont montrés mobiles, actifs et dynamiques sur le ring.

Ils ont tous deux subi des coupures au niveau des sourcils en raison de coups de tête accidentels, mais cela ne les a pas empêché de continuer, le saignement ayant été maîtrisé.

En revanche, les chutes à la 10e reprise de Porter ont poussé son père et entraîneur, Kenny, à arrêter le combat, au grand dam de son fils et pour la grande joie de «Bud».

«C’est qui le meilleur chez les welters maintenant?», s’est exclamé Crawford, devant les quelque 11.000 spectateurs du Michelob Ultra Arena, dont un certain Errol Spence Jr., champion WBC et IBF des welters, qui a peu apprécié ces propos et a quitté la salle à ce moment. Il s’est même fendu d’un tweet moqueur à l’égard de Porter: «Si j’étais Shawn, je ne paierais pas mon père.»

Même s’il n’a pas dominé, comme à son habitude, pendant tout le combat, Crawford s’est montré plus précis et plus en contrôle, lui qui s’est mis à rigoler lorsque Porter lui livrait ses meilleurs crochets.

Il s’est surtout montré meilleur finisseur, en envoyant Porter au tapis, et même si celui-ci semblait en mesure de continuer, il était tout de même très touché. Il subit sa 4e défaite, sa première par KO, en 36 combats (31 victoires, 1 nul).

Malgré sa défaite et même s’il disputait son premier combat en près de 15 mois, Porter a relevé le défi que constituait Crawford, ce dernier montrant à la concurrence qu’il fallait compter sur lui pour l’emporter face à une pointure comme Porter, ancien champion IBF et WBC des poids welters.

C’est la neuvième victoire consécutive par KO de Crawford (38 combats, 38 victoires), qui avait remporté le titre WBO en juin 2018 après une victoire par KO technique face à Jeff Horn.

Le natif d’Omaha (Nebraska) disputait aussi son sixième combat chez les welters, après avoir combattu chez les légers et super-légers.

Il aura peut-être bientôt l’occasion de se mesurer aux autres champions welters, l’Américain Errol Spence Jr. ou le Cubain Yordenis Ugas (WBA).