/sports/fighting
Navigation

Une chance en or pour Browne

BOX-SPO-MANNY-PACQUIAO-V-ADRIEN-BRONER---WEIGH-IN
Photo AFP Marcus Browne. Boxeur

Coup d'oeil sur cet article

Au cours de sa carrière, Marcus Browne s’est souvent servi de ses conférences de presse pour mettre la table pour ses combats. Lundi, il a fait une exception pour son premier contact avec Artur Beterbiev.

• À lire aussi: «Montréal, c’est ma ville»–Artur Beterbiev

On ne sait pas s’il a gagné en maturité, mais il a été d’un calme olympien lundi. 

« Je suis heureux d’avoir cette chance, a mentionné Browne. J’ai hâte de pouvoir mettre en pratique ce que nous sommes en train de travailler au gymnase. Je suis concentré et je suis prêt. Je sais très bien qui j’affronte et j’ai très hâte de me battre. »

Pour l’encadrer dans son camp, il a décidé de faire appel à Derrick James. Il est connu parce que c’est lui qui dirige l’excellent Errol Spence Jr. 

« Depuis le début de notre association, il m’a démontré qu’il était prêt à faire des sacrifices. Il est déménagé ici [à Dallas] sans que je lui en aie fait la demande. Il l’a fait pendant que je m’occupais d’Errol avant son combat contre Manny Pacquiao. »

Pas amer

Browne a connu sa part de frustration dans les dernières années. Il a perdu son titre intérimaire WBA des mi-lourds par décision technique contre Jean Pascal, en 2019. 

Un coup de tête accidentel du Québécois avait provoqué une coupure importante au-dessus de son œil gauche au huitième round. Le médecin avait stoppé le combat et les juges avaient donné la victoire à Pascal. 

« Je n’ai pas changé beaucoup de choses dans mon style, a souligné l’Américain de 31 ans. Bien sûr, j’ai déménagé à Dallas avec ma famille pour m’entraîner avec un nouvel entraîneur. 

« Je n’ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour encaisser cette défaite. Je n’ai pas beaucoup réfléchi à ma soirée de travail. 

« Ça fait partie de la boxe. Tu dois être en mesure de rebondir après une défaite et de regarder vers l’avenir. »

Dans les semaines après le duel, Browne a demandé une revanche à Pascal, mais celui-ci aurait refusé. Son projet est tombé à l’eau. 

Puis, l’ancien champion du monde s’est fait prendre pour dopage avant son deuxième affrontement contre Badou Jack. 

« Je m’en fous un peu de sa situation. Ça ne change pas la défaite qui est déjà à ma fiche. Je n’ai pas d’excuses. Ça ne change pas que j’ai commis des erreurs lors de cette soirée-là. »