/finance/business
Navigation

Abandon de Keystone XL: TC Energy réclame 15 milliards $ US au gouvernement américain

Abandon de Keystone XL: TC Energy réclame 15 milliards $ US au gouvernement américain
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La pétrolière TC Energy a annoncé, mardi, qu’elle va réclamer un dédommagement de 15 milliards $ US (environ 19 milliards $CAN) au gouvernement américain pour avoir mis la hache pour de bon dans le projet d’oléoduc Keystone XL, après des années de tergiversation.

L’entreprise albertaine a brièvement indiqué avoir soumis, lundi, une requête en arbitrage en vertu du chapitre 11 de l’ALENA, sous l’Accord de libre-échange Canada–États-Unis–Mexique, qui permet aux entreprises d’être dédommagées pour leurs investissements dans un projet tombé à l’eau.

«En tant qu’entreprise publique, TC Energy a la responsabilité, auprès de nos actionnaires, de chercher à récupérer les montants perdus avec la révocation de notre permis, qui a mis fin au projet», a commenté l’entreprise, qui avait amorcé ses démarches l’été dernier.

Lancé en 2008, le projet de Keystone XL devait permettre d’acheminer quelque 830 000 barils de pétrole de plus par jour de l’Alberta vers les États-Unis, mais le projet s’était buté à de vives oppositions, notamment de communautés autochtones, d’environnementalistes et du Montana, un État qui devait être traversé par l’oléoduc.

Le gouvernement du président Barack Obama avait donc suspendu le projet, relancé par la suite par son successeur, le président Donald Trump.

L’actuelle administration du président Joe Biden a finalement mis fin, à nouveau, au projet Keystone XL en janvier dernier en révoquant le permis de TC Energy. L’entreprise avait décidé d’abandonner pour de bon son chantier en juin dernier.

L’abandon du projet avait coûté cher non seulement à TC Energy, mais aussi au gouvernement de l’Alberta qui avait consenti 1,5 milliard $, en plus d’offrir 6 milliards $ en prêts pour aider à la reprise de la construction de l’oléoduc en 2020.