/news/health
Navigation

Intoxication au monoxyde de carbone: une famille lance un appel à la vigilance

Coup d'oeil sur cet article

Une famille de Saguenay a tenu à lancer un appel à la vigilance après avoir été intoxiquée au monoxyde de carbone, rappelant par la même occasion l’importance d’avoir un détecteur chez soi.

• À lire aussi: L’OMS fixe des critères plus contraignants sur la qualité de l’air

Marie-Pier Waltzing, son conjoint et leurs deux jeunes enfants ont été hospitalisés vendredi dernier.

Les deux parents se sont réveillés avec des maux de tête, mais c’est l’état de leur fille, par la suite, qui les a alarmés.

«Ma fille s’est réveillée en pleurs. Mon conjoint l’a mise debout et elle est rentrée dans le mur. Elle n’était pas capable de monter les escaliers. Je l’ai regardée et je l’ai vue perdre connaissance puis revenir à elle», a raconté la mère.

La mère de famille a ensuite contacté les secours, alors qu’elle commençait, elle aussi, à se sentir faible, étourdie et nauséeuse.

Le couple et les deux enfants ont été transportés en ambulance à l’hôpital, où ils ont été placés sous oxygène pendant 8 h.

L’importance des détecteurs

Il y avait bien un détecteur de monoxyde de carbone près du poêle à bois de la maison, mais l’appareil n’a pas fonctionné.

«Le détecteur doit être placé à plus d’un mètre et demi de distance d’un poêle à bois, mais on ne le savait pas. Le nôtre était juste à côté. C’est probablement ce qui a fait qu’il a été défectueux», a-t-elle expliqué.

Heureusement, aucun membre de la famille ne conservera des séquelles de ce malheureux événement.

Marie-Pier Waltzing veut conscientiser les citoyens à l’importance d’avoir au moins un détecteur dans leur résidence et un autre dans leur garage, et rappelle qu'il est important de vérifier qu'ils sont fonctionnels.