/news/health
Navigation

Les installations flambant neuves toujours vacantes

Les femmes accouchent encore dans les vieilles chambres de l’Hôpital du Sacré-Cœur

Devanture nouvelle unité Mère-Enfant
Ben Pelosse / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Malgré une construction flambant neuve inaugurée il y a près de deux mois, l’Hôpital du Sacré-Cœur à Montréal n’a aucune date d’ouverture prévue pour l’unité mère-enfant, laissant les femmes accoucher dans ses locaux vétustes.

• À lire aussi: Un nouveau centre de traumatologie pour l’Hôpital du Sacré-Cœur

La nouvelle unité mère-enfant de l’Hôpital du Sacré-Cœur se targue d’avoir 26 chambres individuelles modernes, où est fourni l’ensemble des soins, de l’admis-sion au congé de la maman. 

Cette unité d’obstétrique était au cœur d’un vaste projet de rénovation sur quatre étages du vétuste hôpital montréalais, coûtant plus de 150 millions $, dont les travaux ont débuté en décembre 2017. 

L'inauguration de la nouvelle unité à l'Hôpital Sacré-Coeur le 8 octobre dernier en présence du ministre Christian Dubé.
Photo tirée de Facebook
L'inauguration de la nouvelle unité à l'Hôpital Sacré-Coeur le 8 octobre dernier en présence du ministre Christian Dubé.

Et même si tout a été inauguré le 8 octobre dernier en présence du ministre de la Santé, Christian Dubé, le Centre intégré de traumatologie (CIT) n’accueille toujours aucun patient.

Cette nouvelle unité de soins intensifs et d’endoscopie comprend aussi l’unité mère-enfant. 

Pour cette dernière, aucune date d’ouverture n’est fixée, précise la porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal, Séléna Champagne.

Vantée depuis huit mois

« C’est beaucoup de sous pour des installations qui sont prêtes depuis des mois, mais qui ne sont pas utilisées », se désole Anick Carrière, qui doit accoucher en décembre. 

La femme de 37 ans souligne que depuis huit mois de suivi de grossesse, on lui vante les mérites de l’unité à venir. 

« En tant que patiente, ça me fâche parce que depuis le début de ma grossesse, je sais qu’il y a un agrandissement. La nouvelle section a tellement d’avantages que je trouve ça dommage », poursuit-elle. 

Devanture nouvelle unité Mère-Enfant
Photo courtoisie

Si elle avait su qu’elle finirait dans les chambres vétustes d’un des plus vieux hôpitaux de Montréal, elle aurait été suivie ailleurs.

En pleine pandémie de COVID-19, elle s’inquiète aussi des risques de transmission du virus dans les locaux encombrés et les chambres à plus d’une famille.

Détails à peaufiner

Selon Mme Champagne, seules les équipes d’enseignement et de recherche occupent la nouvelle unité. Même si les travaux sont terminés, il reste plusieurs petits détails à peaufiner. Il s’agit de « corrections de déficiences techniques et fonctionnelles ». 

Par exemple, la réception cellulaire serait déficiente par endroits dans le nouveau bâtiment, dit-elle. Il manque aussi des pièces et matériaux de finition dans les salles de bain.

Lors de l’inauguration des lieux en octobre, le ministre Dubé se disait ravi « de célébrer ce grand jour ». Par communiqué, il soulignait que « l’inauguration de ces nouveaux locaux vient marquer une étape importante dans nos efforts collectifs pour moderniser notre réseau de santé ».

— Avec la collaboration de Camille Payant

Agrandissement et modernisation de l’Hôpital du Sacré-Coeur  

Début des travaux en décembre 2017

Inauguration le 8 octobre 2021

Coût de 155 millions $ pour les 4 étages

Dont l’unité mère-enfant, qui compte:  

  • 26 chambres individuelles  
  • Soins dans la chambre, de l’admission au congé  
  • Un bloc opératoire réservé pour les césariennes  
  • Deux bains thérapeutiques  
  • 10 espaces d’hospitalisation en néonatalogie  
  • Une salle d’allaitement et un bureau pour une consultante en lactation   

À VOIR AUSSI