/misc
Navigation

Les oppositions devront se démarquer

Les oppositions devront se démarquer
Photo Agence QMI, Andréanne Lemire

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le discours d’ouverture prononcé par François Legault le 19 octobre dernier, le coup d’envoi est réellement donné à la longue campagne électorale qui rythmera les prochains mois au Québec.

Si tout le monde s’entend pour dire que l’environnement sera l’enjeu principal de la campagne, il ne pourra pas être le seul et les oppositions auront beaucoup à faire pour se démarquer.

Parti Québécois

Avant même d’envisager l’élection générale, le PQ devra absolument remporter l’élection partielle dans le comté de Marie-Victorin, laissé vacant par Catherine Fournier. Si le chef Paul St-Pierre Plamondon ne s’y présente pas, il aura au moins trouvé un candidat plus que compétitif dans la personne de Pierre Nantel. 

Le défi sera grand, puisque l’appui populaire pour la CAQ ne se dément pas, même dans les châteaux forts des autres partis.

QS

Québec solidaire sort de son congrès du week-end avec une poignée d’engagements ambitieux en matière d’environnement... peut-être trop d’ailleurs. On reproche souvent à la gauche de ne pas être réaliste ; on le fera à coup sûr pendant cette campagne. 

Les propositions des QSistes laissent poindre la décroissance comme solution aux enjeux de réduction des émissions de GES et à ceux des transformations du monde du travail. Ajoutons cela à toutes les discussions soulevées par les factions extrémistes du parti et l’on n’a pas vraiment envie de leur accorder le pouvoir.

PLQ

Le défi sera aussi immense pour les libéraux, qui se réunissent en congrès la fin de semaine prochaine.

L’affaire Barrette-Montpetit, les nombreux élus qui n’ont pas l’intention de se présenter de nouveau (y compris Gaétan Barrette) et le terrain économique accaparé par la CAQ donneront du fil à retordre à Dominique Anglade. 

Si les libéraux veulent remonter la pente des intentions de vote, ils devront revenir aux fondements des valeurs libérales pour consolider leurs acquis et convaincre des candidats intéressants de porter leurs couleurs en 2022.