/news/green
Navigation

Un autre déluge en vue, cette fois à l’est

Coup d'oeil sur cet article

Après la Colombie-Britannique la semaine dernière, c’est au tour de l’est du pays de recevoir un véritable déluge qui pourrait atteindre jusqu’à 250 mm de pluie sur certains secteurs de l’île de Terre-Neuve.

• À lire aussi: De nouvelles intempéries pourraient compliquer la situation en Colombie-Britannique

Dès lundi soir, de fortes précipitations ont commencé à s’abattre sur la Nouvelle-Écosse. Celles-ci, qui doivent se poursuivre mardi et être accompagnées de rafales atteignant les 100 km/h le long de la côte, promettaient de laisser jusqu’à 120 mm de pluie au total dans certains secteurs de la province, notamment du côté de l’île du Cap-Breton.

«Une intense dépression traversera lentement les Maritimes ce soir et cette nuit avant de s'immobiliser sur l'est de la Nouvelle-Écosse plus tard mardi et mercredi. La pluie la plus forte est prévue ce soir, cette nuit et mardi, et des averses de pluie persisteront probablement mercredi et jeudi», a expliqué Environnement Canada dans des alertes météorologiques.

Du côté du Québec, les Îles-de-la-Madeleine et l’île d’Anticosti peuvent s’atteindre à recevoir des précipitations moindres, mais verront quand même passer la tempête chez eux.

  • Écoutez l’entrevue Simon Legault, météorologue chez Environnement Canada

Celle-ci doit remonter vers le nord-est pour aller longer la cote ouest de Terre-Neuve, où elle libérera un véritable déluge à partir de mardi soir et mercredi. Jusqu’à 250 mm de pluie pourraient tomber dans certains secteurs, particulièrement en montagne, tandis que les vents pourraient atteindre jusqu’à 160 km/h, ce qui peut s’apparenter aux rafales d’un ouragan de catégorie 2.

Environnement Canada a d’ailleurs émis un avertissement de vent Wreckhouse, un type de vent violent et destructeur qui frappe parfois le sud-ouest de la province.

Par ailleurs, jusqu’au 150 mm pourraient tomber sur certains secteurs de la Basse-Côte-Nord d’ici mercredi, a précisé l’organisme fédéral.

Ce nouveau phénomène climatique survient une semaine après des inondations historiques en Colombie-Britannique qui ont paralysé le sud de la province et entrainé des milliers d’évacuations. De nouveaux déluges sont aussi attendus sur la province de l’ouest d’ici la fin de la semaine.