/news/green
Navigation

Aucune baleine noire n'est morte en 2021

Aucune baleine noire n'est morte en 2021
Gracieuseté Pêches et Océans Canada/Jolinne Surrette

Coup d'oeil sur cet article

Aucune baleine noire de l'Atlantique Nord n'est morte dans les eaux canadiennes ces deux dernières années. 

• À lire aussi: Ottawa adopte un décret pour sauver la rainette faux-grillon à Longueuil

• À lire aussi: Un contaminant du plastique lié à la mort de bélugas?

Une situation dont se réjouit le ministère canadien des Pêches et des Océans qui voit ses efforts porter fruit.

Or, la population de baleines noires est toujours en déclin. Il ne resterait que 336 baleines noires de l'Atlantique Nord dans le monde, selon les plus récentes estimations du consortium North Atlantic Right Whale Consortium (NARWC). Il s’agit d’une diminution de presque 10 %, depuis 2019.

Le Canada accueille au moins le tiers de ces mammifères marins dans ses eaux, où en 2021, un seul nouvel empêtrement de baleine noire a été signalé. Malgré l’aide du Canada, la baleine a été en mesure de se libérer par elle-même.

«Pour la deuxième année consécutive, nos mesures ont permis d'éviter la mort de baleines noires de l'Atlantique Nord. C'est en grande partie grâce au travail acharné et à la collaboration continue des pêcheurs, qui ont adapté les pratiques dans l'intérêt de cette espèce emblématique. En travaillant ensemble, nous continuerons de protéger et de rétablir les mammifères marins du Canada ainsi que les écosystèmes dans lesquels ils évoluent», a déclaré la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Joyce Murray.

Plusieurs moyens

Pour aider à protéger les baleines contre les empêtrements dans les engins de pêche, Pêches et Océans Canada a ajusté les périodes de saison de pêche et fermé temporairement des zones de pêche quand et où des baleines y ont été détectées. En 2021, une zone d'environ 38 325 kilomètres carrés, soit presque sept fois plus grande que l'Île-du-Prince-Édouard, a été fermée à la pêche.

De son côté, Transports Canada a restreint les vitesses des navires et les zones d'accès sur environ 72 000 kilomètres carrés pour réduire les risques de collision entre les baleines et les bateaux dans le golfe du Saint-Laurent. Les navigateurs se sont conformés aux mesures obligatoires du trafic maritime à plus de 99,9 %, selon le ministère.

Au pays, les baleines noires sont surveillées du haut des airs, en mer et par technologies acoustiques sous-marines.

Pêches et Océans Canada a investi 20 millions $ cette année pour aider les pêcheurs à faire la transition et adopter des engins sécuritaires pour les baleines d'ici 2023.

Les mesures 2022 du Canada pour la protection des baleines noires de l'Atlantique Nord seront annoncées au cours de la nouvelle année.

À voir aussi