/lifestyle/columnists
Navigation

L’immigration est-elle essentielle à notre survie au Québec ?

Coup d'oeil sur cet article

Je suis assez perdu dans l’évaluation qu’on nous fait de part et d’autre sur l’acceptation d’un nombre X d’immigrants chez nous. Certains disent qu’on devrait en accepter moins qu’on le fait parce qu’on n’a pas les moyens de tous les intégrer correctement. Et d’autres affirment (surtout les entrepreneurs) qu’on devrait en accepter plus pour pouvoir faire rouler notre économie comme du monde et continuer à prospérer.

Qui a raison ? Les premiers ou les seconds ? Moi, ce que je sais, c’est que je veux que ceux qu’on accepte ici parlent notre langue, ne nous forcent pas à accepter leurs coutumes parfois étranges, et aient le désir de faire grandir le Québec. Sinon, qu’ils retournent chez eux s’ils y sont si bien.

Un gars tanné de du Québec bashing

Ils n’y sont justement pas bien, chez eux, ceux qui choisissent de se déraciner pour aller s’installer ailleurs. Vous semblez oublier aussi que l’intégration, ça se fait dans les deux sens. Sans une volonté commune de s’accommoder, c’est impossible à réaliser. Finalement, je suis de ceux qui pensent que l’immigration nous est nécessaire pour survivre, vu le faible taux de natalité ici depuis des décennies.