/opinion/columnists
Navigation

Blanchet ne fera pas de cadeaux à Legault

Blanchet ne fera pas de cadeaux à Legault
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Dans une vidéo publiée le 15 novembre dernier, Yves-François Blanchet a annoncé que le Bloc Québécois allait appuyer les troupes péquistes lors de l’élection provinciale en 2022.

Quand on y pense deux secondes, on n’est pas surpris que des souverainistes appuient des souverainistes.

Donc, rien pour écrire à sa mère ? Un instant.

Cette déclaration va inévitablement faire des vagues d’ici la campagne à l’automne prochain.

Tarte aux pommes

Le chef du Bloc a dit « qu’on ne peut être contre la tarte aux pommes et le Bloc Québécois appuiera le discours du trône, même s’il fait figure de travail de cégep écrit en une demi-journée ».

Il a raison, c’est bon de la tarte aux pommes. Cependant, il aurait pu quand même se battre un peu pour le Québec sans relancer le pays en élection.

Dans le discours du trône, les deux grandes demandes de François Legault sur les transferts en santé et l’immigration ne se retrouvent pas dans la feuille de route que M. Trudeau a présentée mardi.

Pour le Bloc, c’est le jour de la marmotte. En 2019, il a également appuyé le discours du trône assez rapidement.

Les intérêts de qui ?

Durant la campagne électorale, M. Blanchet a patiné à plusieurs reprises en essayant d’expliquer la mission de son parti.

Est-ce que le Bloc défend les intérêts des Québécois, du gouvernement du Québec, de l’Assemblée nationale ou il défend les juridictions provinciales ?

Avec sa vidéo et sa réponse au discours libéral, il est clair maintenant que le Bloc défend les intérêts du Parti Québécois et non ceux du gouvernement du Québec.

M. Legault n’a jamais eu besoin du Bloc pour communiquer avec M. Trudeau.

Cependant, aujourd’hui, il a la confirmation que M. Blanchet ne l’aidera pas à faire des gains pour le Québec. Des gains qui seraient vus comme un plus pour sa réélection.