/finance/business
Navigation

Sociétés d’État: les vaches à lait feront mieux que prévu

STOCKQMI-HYDRO-QUEBEC
Photo d'archives, Agence QMI Hydro-Québec devrait verser 2,55 milliards $ dans les coffres de l’État pour l’exercice financier 2021-2022.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault s’attend à recevoir plus que prévu de ses sociétés d’État ces prochains mois. Québec espère maintenant empocher 5,49 milliards $ grâce à ses principales vaches à lait, un bond de 831 millions $.

• À lire aussi: 3,4 milliards de dollars pour la main-d’œuvre et la productivité

• À lire aussi: Mini-budget de Noël à un an des élections: un chèque de 400$ pour les familles qui gagnent moins de 56 000$

Cette augmentation est justifiée par le gouvernement par une meilleure performance d’Hydro-Québec, en raison de la hausse de la valeur des exportations et de la demande en électricité au Québec, et d’Investissement Québec (IQ), dont les résultats du portefeuille dépassent les attentes.

Le fournisseur d’électricité des Québécois devrait verser 2,55 milliards $ dans les coffres de l’État pour l’exercice financier 2021-2022. Le butin d’IQ devrait atteindre, pour sa part, 448 millions $, selon les nouvelles prévisions.

Pour Loto-Québec, qui peut aujourd’hui compter sur ses casinos et ses salons de jeux pour assurer sa santé financière, l’enveloppe versée devrait être d’environ 1,09 milliard $.

Le ministère des Finances a revu à la hausse pour cette société d’État ses prévisions de 27 millions $. L’an dernier, Loto-Québec avait donné un maigre 398 millions $ au gouvernement, alors que ses établissements de jeux ont été fermés durant plusieurs mois en raison des impacts de la pandémie.

Pour la Société des alcools du Québec, le gouvernement s’attend à recevoir 1,3 milliard $ pour l’exercice financier en cours. Il s’agit d’une augmentation de 8,6 % par rapport à l’année précédente.

Encore plus

Dans sa mise à jour budgétaire, le ministère des Finances a également revu à la hausse ses prévisions pour les prochaines années.

Les revenus provenant des entreprises du gouvernement devraient atteindre 5,6 milliards $ en 2022-2023 (+163 millions $), et puis 5,8 milliards $ la cuvée suivante (+48 millions $).

«La croissance [...] en 2022-2023 s’explique principalement par l’augmentation des résultats attendus de Loto-Québec, attribuable au retour progressif du fonctionnement à pleine capacité de ses opérations», peut-on lire comme justification dans le document.

Dès l’an prochain, Québec s’attend à recevoir beaucoup moins d’IQ, soit environ 154 millions $.