/news/green
Navigation

Un nouveau déluge en Colombie-Britannique

Des inondations majeures frappent la Colombie-Britannique depuis plusieurs jours.
AFP Des inondations majeures frappent la Colombie-Britannique depuis plusieurs jours.

Coup d'oeil sur cet article

La Colombie-Britannique était sur un pied d’alerte, jeudi, avec l’arrivée d’une nouvelle dépression qui doit laisser des dizaines de millimètres de pluie sur la côte Pacifique, dévastée par des inondations monstres il y a une dizaine de jours.

• À lire aussi: Le fédéral verse 4,1 M$ pour aider la chaîne d’approvisionnement

«La baie Howe, ainsi que les parties nord de Metro Vancouver et de la vallée du Fraser recevront jusqu'à 80 mm de pluie d'ici vendredi matin. Entre-temps, dans les parties sud de Metro Vancouver et dans la vallée du Fraser, il tombera jusqu'à 50 mm de pluie d'ici vendredi matin», a détaillé Environnement Canada jeudi matin.

Ces quantités, bien moindres que les 200 à 250 mm laissés par la tempête historique du 13 au 15 novembre, pourraient malgré tout empirer grandement la situation, la province n’étant toujours pas parvenue à se remettre des précédentes pluies torrentielles.

«Comme vous le savez, nous recevrons à nouveau de la pluie. Cela aura un impact sur les terrains et les routes inondées», a souligné le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, mercredi.

Le gouvernement craint que le sol et les rivières ne soient pas en mesure d’absorber ces nouvelles précipitations, qui occasionneraient donc de nouvelles inondations.

  • Écoutez l’entrevue avec Philippe Gachon, Professeur au Département de Géographie de l’UQÀM au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio : 

Cette nouvelle dépression arrive alors que la route 1, dans la vallée du Fraser, doit finalement rouvrir à la circulation jeudi. De premiers trains du Canadien Pacifique sont aussi parvenus à atteindre le port de Vancouver mercredi, plus d’une semaine après le désastre, tandis que ceux du Canadien National devaient y parvenir jeudi.

À ce jour, six décès liés aux coulées de boue de la mi-novembre ont été confirmés, tandis que les dégâts devraient se chiffrer en milliards de dollars.

«Nous avons été testés, désastre après désastre, ces dernières années. Chaque fois, nous avons surmonté ces défis en travaillant ensemble et en nous entraidant», a souligné le ministre Farnworth, en lançant un appel aux dons pour venir en aide aux sinistrés.

Rappelons que la Colombie-Britannique a été durement éprouvée ces dernières années, entre les millions d’hectares de forêt ravagés par des incendies depuis quelques années, la destruction du village de Lytton en juillet et le dôme de chaleur qui a causé des centaines de décès l’été dernier, sans oublier la pandémie et la crise des opioïdes, aussi responsables de milliers de morts.

À VOIR AUSSI