/finance/business
Navigation

Hydro-Québec prend des engagements à l’endroit les nations autochtones

La vice-présidente du développement économique de la Corporation Makivik, Maggie Emudluk, et la grande cheffe du Conseil mohawk de Kahnawake, Kahsennenhawe Sky-Deer, entouraient Sophie Brochu lors de la présentation de la Déclaration d’engagement d’Hydro-Québec, ce matin à Montréal.
Photo Martin Jolicoeur La vice-présidente du développement économique de la Corporation Makivik, Maggie Emudluk, et la grande cheffe du Conseil mohawk de Kahnawake, Kahsennenhawe Sky-Deer, entouraient Sophie Brochu lors de la présentation de la Déclaration d’engagement d’Hydro-Québec, ce matin à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Au nom de la société d’État, la présidente d’Hydro-Québec a pris l’engagement formel de voir à ce que le développement énergétique de la province se fasse dorénavant «en coopération» avec les Premières Nations et la Nation inuite.  

• À lire aussi: Communautés autochtones: des grands chefs dénoncent l’attitude expéditive de Legault

• À lire aussi: Hertel-New York : Hydro-Québec révèle le tracé québécois

Invitée à prendre la parole à l’occasion du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, une conférence de deux jours à Montréal, Sophie Brochu a présenté vendredi une première Déclaration d’engagement d’Hydro-Québec envers les peuples autochtones.

«Ceux qui me connaissent savent que je ne lis jamais de discours (...) Ce matin, je vais faire différemment, s’est excusée la pdg avant d’entamer la lecture à haute-voix d’engagements nouveaux de la société.

Une histoire commune

«Hydro-Québec, les Premières Nations et la Nation inuite ont une histoire commune qui compte de nombreuses pages, parfois heureuses et parfois douloureuses, dont nous avons tiré des leçons pour l’avenir», a déclaré Mme Brochu, alors entourée de la grande cheffe du Conseil mohawk de Kahnawake, Kahsennenhawe Sky-Deer et de la v-p du développement économique de la Corporation Makivik, Maggie Emudluk.

Le texte de six paragraphes se veut un engagement d’Hydro à «approfondir et solidifier» le dialogue avec ses vis-à-vis, et une invitation à se définir des objectifs communs. Au passage, la société d’État dit estimer «la sagesse des aînés» et salue «la résilience des peuples autochtones». 

La déclaration se conclut par cette ambition : «Accueillir, développer et valoriser le potentiel autochtone» dans toutes les sphères d’Hydro; à tire de «partenaire, employeur, fournisseur et acquéreur de biens et de services». 

En après-midi, Hydro a annoncé quatre premières actions en appui à cette déclaration, dont l’élaboration d’une stratégie d’approvisionnement auprès de pme autochtones et la tenue d’un forum sur la main-d’œuvre autochtone.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.