/misc
Navigation

Le Salon du livre de Montréal au Palais des congrès

Coup d'oeil sur cet article

La 44e édition du Salon du livre de Montréal se poursuit jusqu’à dimanche au Palais des congrès. Les passionnés de livres peuvent à nouveau se promener dans les allées remplies de livres à découvrir. Les visiteurs auront aussi la chance de rencontrer de nombreux auteurs.

Photos Pierre-Paul Poulin, Pascale Vallée 

Judith Landry, directrice générale édition, secteur livre, chez Québecor, et l’auteure Louise Deschâtelets sont entourées de l’auteur Dominic Arpin, de Lyne Robitaille, vice-présidente principale, Journaux, Livres et Magazines ainsi que présidente et éditrice du Journal de Montréal, et de l’auteur Michel Forget. 

Michel Jean, chef d’antenne à TVA-LCN, dont le roman Kukum lui a valu le prestigieux Prix littéraire France-Québec, qu’il partage avec tous ses frères et sœurs autochtones, est présent au Salon du livre.  

Les gens qui visitent le salon proviennent de différentes régions, dont Gatineau, comme Melissa Francoeur et Christine Osborne, enseignante.  

Sandrine Castonguay et Beatrice Pelland, de Sorel, sont en compagnie du jeune montréalais Noan Lefebvre. 

Avec Le sablier, Édith Blais lève le voile sur son histoire et répond aux questions que tous se posent sur sa disparation et celle de Luca Tacchetto quelque part en Afrique.  

Les livres jeunesse sont très populaires, alors qu’on aperçoit Rosalie ici près du kiosque d’Astérix. 

Patrice Godin, un acteur, auteur et ultramarathonien québécois qu’on peut saluer au Salon du livre, est accompagné de Clarisse Pelletier.  

Frédéric Prud’homme et sa sœur Raphaëlle avaient un bon choix de lecture pour leur retour à Sainte-Agathe-des-Monts.  

Alice Dandurand a passé une agréable journée à la découverte de nouveaux livres, accompagnée de ses parents, Matthieu Caron-Dandurand et Julie Sauriol.  

Louise Sigouin, auteure chez les Éditions de l’homme, qu’on peut voir sur les ondes de TVA dans le docu-réalité Si on s’aimait, est entourée de son collaborateur, François de Falkenstein, et d’Ann Boyer, de chez Duo Productions.