/opinion/columnists
Navigation

Le faux courage du PLQ

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, le PLQ a pris un virage vert et à gauche.

Euh...

On n’a pas déjà un parti écolo de gauche ? 

On en avait besoin d’un deuxième ?

Ben coudonc. 

Après le Coca-Cola solidaire, voici le Kik Cola libéral.  

  • Écoutez le commentaire de Richard Martineau sur QUB radio :  

UN PARTI WOKE

Avec ce « gros virage », le Parti libéral de Dominique Anglade veut nous donner l’impression qu’il est courageux, audacieux.

Or, le véritable courage, la véritable audace aurait été de défendre les intérêts des francophones. 

Parler de langue, d’identité, de culture.

Au lieu de ça, on promet de « créer des environnements d’étude culturellement sensibles et exempts de discrimination en ajoutant des cours, notamment sur les notions de biais inconscient, d’appropriation culturelle, de privilège, de profilage racial, d’histoire autochtone, de racisme systémique et de gestion de la diversité ». 

Tiens, un parti woke ! Comme si on avait besoin de ça !

Comme si le wokisme ne faisait pas suffisamment de ravages comme ça !

Au lieu d’essayer de courtiser les francophones qui ont quitté massivement le PLQ, le parti tend la main aux militants décolonialistes et autres chantres du racisme systémique !

C’est quoi, la suite ? L’imposition de l’écriture inclusive à l’école ?

Des ateliers de sensibilisation sur le patriarcat et le privilège blanc ?

Le retour du cours d’Éthique et de culture religieuse ? 

Pourquoi pas des autodafés de bédés d’Astérix et de Lucky Luke, tant qu’à faire ? 

Allez, madame Anglade, de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! 

Tant qu’à être woke, soyez-le jusqu’au bout !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LE BAC À COMPOST

Pas étonnant que plusieurs libéraux « traditionnels » ne se reconnaissent plus dans le parti de Dominique Anglade...

Le parti de Robert Bourassa est devenu une copie de Québec solidaire.

Les libéraux sauce Anglade ont pris ce qui restait de nationalisme dans l’assiette de leur parti et l’ont jeté dans le bac à compost. 

Au lieu de se sortir du trou dans lequel ils se sont enfoncés sous Philippe Couillard, le plus canadian de tous leurs chefs, et au lieu de tendre la main aux électeurs francophones et de desserrer un peu les liens qui les retenaient attachés aux anglophones et aux allophones, les militants libéraux provinciaux se sont peinturés encore plus dans le coin !

Les motions qu’ils ont adoptées ce week-end semblent tout droit sorties d’une assemblée d’étudiants de McGill et de Concordia. 

Le biais inconscient, l’appropriation culturelle, le racisme systémique, alouette !

Non seulement le PLQ a-t-il bu le Kool-Aid woke jusqu’à la lie, mais il a planté sa tente au pays des licornes de Justin ! 

Par ici, les arcs-en-ciel et les petits lapins ! 

  • Écoutez Jean-François Lisée et Thomas Mulcair au micro de Richard Martineau sur QUB radio :

LES PASTÈQUES

Pas étonnant. C’est François Legault qui doit rigoler dans sa barbe...

Vous pensez que le nouveau programme du PLQ qui a été rédigé sur mesure pour plaire aux bobos habitant au coin des rues Rachel et Rachel au cœur de la République indépendante du Plateau va « pogner » en régions, vous ?

C’est comme si le PLQ avait abdiqué toute tentative de renouer avec sa base francophone nationaliste...

Ça ne vaut pas la peine, sur ce terrain, la CAQ est trop forte...

Alors nous, on va se transformer en melons d’eau.

Vert dehors et rouge en dedans.

Monsieur Legault peut dormir sur ses deux oreilles...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.