/news/coronavirus
Navigation

Omicron : les voyageurs d'Ottawa sont passés par Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Les deux premiers cas canadiens du nouveau variant du coronavirus, Omicron, sont passés par Montréal avant d’arriver à Ottawa, leur destination finale.

• À lire aussi: Un variant qui inquiète pour le temps des Fêtes en famille

«Leurs tests ont initialement été faits à Montréal. Nous avons reçu les résultats via notre partenariat avec la province de Québec», a déclaré ce matin le Dr Kieran Moore, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, en conférence de presse à Toronto. 

«C’est très préoccupant», a réagi la mairesse de Montréal Valérie Plante, peu après, également en conférence presse.

L’Ontario avait annoncé dimanche avoir détecté les deux premiers cas d’omicron au pays chez des voyageurs en provenance de Nigéria. 

Aucun vol direct n’arrive à Montréal de ce pays d’après la liste des vols internationaux de l’aéroport Montréal-Trudeau. Les voyageurs ont donc nécessairement transité par une autre ville avant d’atterrir à Montréal. Ce pourrait être aux États-Unis ou en Allemagne, notamment.

Ils ont ensuite été testés par hasard à leur arrivée puisque les tests sont maintenant effectués par tirage au sort. «Nous avons été chanceux de les attraper», a dit le Dr Moore qui souhaiterait que davantage de voyageurs soient testés, quel que soit leur statut vaccinal.

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Christian Jacob, président de l’Ordre des microbiologistes du Québec sur QUB radio :   

 

Ces deux personnes sont en isolement et sont étroitement surveillées par la Santé publique d’Ottawa et la santé publique fédérale, a assuré le Dr Moore. Il a ajouté que d’autres cas potentiels d’omicron sont actuellement à l’étude dans la province.

«Je ne serais pas surpris que l’on trouve d’autres cas en Ontario, car nous avons un système de surveillance très solide, une excellente capacité de dépistage. Nous sommes aussi capables de séquencer le génome de 100% des tests positifs», a-t-il expliqué.

L’Ontario travaille actuellement à retracer 377 voyageurs qui sont rentrés au pays au cours des deux dernières semaines depuis l’un des sept pays d’Afrique australe placés sur la liste rouge fédérale.

Le Nigeria, situé en Afrique de l’Ouest, ne figure pas sur cette liste qui compte l’Afrique du Sud, le Mozambique, le Botswana, le Zimbabwe, le Lesotho, l’Eswatini et la Namibie.

Pas de panique

Les États-Unis, qui ont fermé leurs portes aux mêmes pays peu après Ottawa, n’ont pas signalé d’inquiétude après l’apparition de deux cas d’omicron au Canada.

En direct de la Maison Blanche, le président Joe Biden a déclaré ce matin qu’il n’y avait «pas de raison de paniquer» face à la propagation de variant et qu’il n’envisageait pas de nouvelles restrictions de voyage ou de mesures de confinement à ce stade.

Encourageant les Américains à se faire vacciner ou à tendre le bras de nouveau pour une troisième dose, il a souligné que «pour vaincre cette pandémie, nous devons vacciner le reste du monde aussi». M.Biden a une nouvelle fois appelé les pays qui le peuvent à fournir des vaccins aux pays les plus démunis.

À VOIR AUSSI      

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres