/news/society
Navigation

Retard dans le délai de traitement des demandes d’assurance-emploi

Coup d'oeil sur cet article

Des travailleurs saisonniers de la Côte-Nord seraient victimes de longs délais de traitement de leur demande d'assurance-emploi, ce qui irrite la députée de Manicouagan.

• À lire aussi: Période des Fêtes: Postes Canada à la recherche de 4000 travailleurs

Depuis novembre, les employés de la députée Marilène Gill ont reçu plus de 25 appels de travailleurs saisonniers de la Basse-Côte-Nord aux prises avec des délais dans le traitement de leur demande d’assurance-emploi.

Ces délais peuvent atteindre jusqu’à deux mois dans certains cas. Les agents de Service Canada expliquent que le manque de personnel est à l’origine de ce problème.

Il s’agit d’une situation inadmissible pour la députée de Manicouagan, qui demande au ministre du Travail de rectifier le tir.

De son côté, Action Chômage Côte-Nord reçoit des appels de partout sur le territoire pour le même problème de délais. Ces dossiers d’assurance-emploi sont liés à une maladie ou bien ils proviennent de travailleurs saisonniers qui ont terminé leur saison.

Tous dénoncent le manque d’ajustements des fonctionnaires: la fin de la saison de l’industrie forestière revient à la même période année après année.

L’organisme de défense des droits des chômeurs croit que cette situation pourrait décourager certains travailleurs de retourner sur le marché du travail. La solution passe par l’embauche d’agents supplémentaires, selon Action Chômage Côte-Nord.

En attendant une réforme globale de l’assurance-emploi, la députée de Manicouagan affirme qu’elle continuera de surveiller de près la situation des travailleurs saisonniers.

À VOIR AUSSI