/world/europe
Navigation

Le Royaume-Uni veut proposer un rappel de vaccin à tous les plus de 18 ans en deux mois

Le Royaume-Uni veut proposer un rappel de vaccin à tous les plus de 18 ans en deux mois
AFP

Coup d'oeil sur cet article

LONDRES | Le Premier ministre britannique Boris Johnson a fixé mardi comme objectif de proposer d'ici à la fin janvier un rappel de vaccin contre le coronavirus à tous les adultes, exhortant les Britanniques à poursuivre leurs efforts face au variant Omicron. 

• À lire aussi: 784 nouveaux cas et 3 décès de plus au Québec

• À lire aussi: 34 mutations sur la pointe d’Omicron

« Chaque jour, nos scientifiques en apprennent davantage à propos de ce nouveau variant de la COVID », a déclaré le chef du gouvernement conservateur lors d'une conférence de presse depuis Downing Street. « Mais il y a une chose dont nous sommes sûrs », que « la meilleure défense » contre le virus est « de se faire vacciner ».

  • Écoutez l'entrevue du porte-parole de l'OMS, Tarik Jasarevic, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio: 

Le gouvernement avait déjà annoncé lundi qu'un rappel serait proposé à tous les plus de 18 ans et que le délai entre la deuxième et la troisième dose serait réduite de six à trois mois.

« Le but que nous nous sommes fixé, c'est d'offrir une dose de rappel à tous ceux qui sont éligibles d'ici à la fin janvier », a précisé mardi Boris Johnson.

Pour ce faire, des « centres de vaccination temporaires vont apparaître comme des arbres de Noël et nous déploierons au moins 400 militaires pour aider les efforts de notre NHS », le service public de santé, aux côtés des bénévoles, a-t-il ajouté.

Gravement atteint par le virus au printemps 2020, Boris Johnson a indiqué qu'il recevrait jeudi sa troisième dose, et a appelé les Britanniques à poursuivre leurs efforts de vaccination. « Ne donnons pas à ce virus une deuxième chance », a-t-il dit. 

Expliquant avoir conscience de la lassitude provoquée par l'émergence de ce nouveau variant, qui a conduit son gouvernement à réintroduire restrictions de voyage et retour du masque obligatoire dans les transports et les magasins, Boris Johnson a souligné que « notre position est bien meilleure qu'il y a un an ».

Figurant parmi les pays les plus durement touchés par la pandémie avec près de 145 000 morts, le Royaume-Uni a doublement vacciné plus de 80% des plus de 12 ans et administré un rappel à 31,1% de cette tranche de la population.

« Nous prenons des mesures de précaution proportionnées pendant que nos scientifiques crackent le code d'Omicron », a poursuivi Boris Johnson.

« Notre stratégie est de gagner le temps dont nous avons besoin pour évaluer ce nouveau variant, tout en faisant tout ce que nous pouvons pour ralentir la propagation du virus et renforcer nos défenses », a renchéri son ministre de la Santé, Sajid Javid.

Pour l'heure, 13 cas du variant Omicron on été détectés en Angleterre et neuf en Écosse, a précisé M. Javid, prédisant une augmentation dans les jours à venir.

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.