/news/coronavirus
Navigation

Forte hausse des cas: Dubé refuse de soutenir les rassemblements de 20 personnes à Noël

Le ministre est préoccupé par la tendance à la hausse des cas et des hospitalisations

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Santé Christian Dubé « n’aime pas » la forte augmentation des cas de COVID-19 et contrairement au premier ministre, il ne formule pas le souhait que des rassemblements de 20 à 25 personnes soient permis à Noël. 

• À lire aussi: 1196 nouveaux cas et deux décès de plus au Québec

Le nombre de cas et d’hospitalisations liées à la COVID-19 grimpe en flèche depuis quelques jours, a indiqué le ministre de la Santé. 

Le bilan des 24 dernières heures fait mention de 1200 cas et deux décès en plus d’une augmentation des hospitalisations

« Je n’aime pas ça, parce que c’est une croissance importante », a déclaré Christian Dubé.

« On n’a vraiment pas fini avec la vaccination des enfants, on n’a pas fini avec la vaccination de nos plus âgés », a indiqué le ministre.  

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Amélie Boisclair, interniste - intensiviste à l’hôpital Pierre-Legardeur sur QUB radio :

Rester vigilant

Selon lui, ce n’est pas le temps de « paniquer », mais il faut rester vigilant d’ici les Fêtes. « Moi, mon premier ministre m’a demandé de me concentrer sur la vaccination pour nous assurer que, lorsqu’on sera rendu à Noël, nous aurons le plus bas taux », a mentionné le ministre. 

M. Dubé répète aux citoyens d’être « patients » et « prudents » ; que le souhait du premier ministre Legault d’augmenter les rassemblements de 20 à 25 personnes pour Noël n’est toujours pas une recommandation de la Santé publique. 

« La semaine prochaine, on va faire des annonces pour Noël, soyons patients, a affirmé Christian Dubé. J’ai un premier ministre qui est très près de la population. Tout le monde veut avoir un Noël en famille. On a appris de l’an dernier et en même temps, il me demande d’être prudent. »

Hospitalisations en hausse

L’une des inquiétudes du ministre de la Santé est la croissance des hospitalisations des derniers jours. 

« Je vois que l’on augmente de 10 hospitalisations nettes chaque jour [...] Là, il en rentre 25 et il en sort 15. Ça veut dire que ça met de la pression sur le réseau », a expliqué le ministre.

« Je viens de voir trois journées consécutives de 10 hospitalisations et des soins intensifs. Ça, c’est du concret et c’est ça qui nous arrive en ce moment. Et on a un cas de variant [Omicron]. »

Néanmoins, la hausse des hospitalisations ne semble pas inquiéter le premier ministre, même s’il n’aime pas « la tendance ». 

« On a seulement 239 hospitalisations à cause de la vaccination [et] ça peut juste s’améliorer avec la vaccination des 5 à 11 ans », a souligné François Legault, assurant qu’il n’envisage pas d’ajouter des consignes d’ici Noël.

« Soyez prudents jusqu’aux Fêtes si on veut avoir de moyens partys », a toutefois demandé le premier ministre à la population.

Pas de changement dans les écoles

Le premier ministre a pris un long moment mercredi à Lévis pour encourager des enfants parfois craintifs devant l’aiguille. En compagnie de Justine Mignault (photo), François Legault a félicité le courage des jeunes. Selon lui, il faut voir un lien direct entre le haut taux de vaccination contre la COVID-19 et le nombre d’hospitalisations qui demeure bas et reste maîtrisé à l’approche de Noël. « Ça se passe bien. On est rendu à 240 000 enfants de 5 à 11 ans qui ont été vaccinés ou qui ont pris un rendez-vous. On est rendu à 37 %. Ça va bien et c’est un bon début », a-t-il dit. M. Legault a répété que plusieurs cas de COVID-19 se retrouvent actuellement parmi le groupe des 5 à 11 ans et que la vaccination va améliorer cette situation.
Photo Stevens LeBlanc
Le premier ministre a pris un long moment mercredi à Lévis pour encourager des enfants parfois craintifs devant l’aiguille. En compagnie de Justine Mignault (photo), François Legault a félicité le courage des jeunes. Selon lui, il faut voir un lien direct entre le haut taux de vaccination contre la COVID-19 et le nombre d’hospitalisations qui demeure bas et reste maîtrisé à l’approche de Noël. « Ça se passe bien. On est rendu à 240 000 enfants de 5 à 11 ans qui ont été vaccinés ou qui ont pris un rendez-vous. On est rendu à 37 %. Ça va bien et c’est un bon début », a-t-il dit. M. Legault a répété que plusieurs cas de COVID-19 se retrouvent actuellement parmi le groupe des 5 à 11 ans et que la vaccination va améliorer cette situation.

Dans les écoles, les règles dans les classes du Québec ne devraient pas changer également à court terme, a indiqué le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Le ministre précise qu’il s’agit d’une décision de santé publique et non d’une décision « politique ». « Je n’ai vraiment pas de recommandation pour resserrer les règles. En toute honnêteté, je n’ai rien reçu à ce niveau-là. » 

  • Écoutez Jean-François Roberge au micro de Richard Martineau dès 7min00 sur QUB radio:   

— Avec la collaboration de Jean-François Racine 

DES CONTRADICTIONS  

Ce qu’a dit François Legault, mercredi, au sujet des rassemblements de plus de 10 personnes :

« On l’espère, on le souhaite. On souhaite à Noël et au jour de l’An d’avoir des familles un peu plus élargies à 20-25 personnes. Ce n’est pas envisagé d’ajouter des consignes. » 

Ce qu’a dit Christian Dubé, mercredi : 

« Le premier ministre, lui, il pense à Noël, il pense en Québécois, comme tout le monde, moi inclus. On a hâte, mais, en ce moment, si on ne veut pas aller trop loin, trop vite [...] il faut être prudent. »

Photo Agence QMI, Joël Lemay

À VOIR AUSSI        

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres