/news/politics
Navigation

La Chine met en garde contre le boycott de Huawei

La Chine met en garde contre le boycott de Huawei
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada devrait éviter d’emprunter la voie de ses alliés qui ont choisi de bannir l’équipementier chinois Huawei pour le développement de leur réseau de téléphonie mobile 5G respectif, juge l’ambassadeur de Chine à Ottawa.

• À lire aussi: Interdiction de Huawei dans la 5G: des entreprises de télécoms indemnisées?

• À lire aussi: Télécommunications: Québec plaide la prudence avec le géant Huawei

Cong Peiwu a fait valoir, dans une entrevue avec le National Post publiée mardi, que plusieurs autres entreprises, pas seulement chinoises, pourraient hésiter à venir investir au Canada si Huawei se fait interdire de participer au développement de la 5G au pays, comme c’est notamment le cas aux États-Unis et au Royaume-Uni.

«Nous espérons que les gens ne porteront pas de jugement sur la base d'autres pays», a déclaré Cong Peiwu dans une entrevue au «National Post» publiée mardi.

«Personne n'a présenté de preuves concrètes de problèmes de sécurité avec les produits Huawei», a-t-il ajouté.

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec avec Alex Harvey, ex-fondeur olympique et avoca sur QUB radio :

Les relations sino-canadiennes ont connu un creux historique avec l’arrestation de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, qui avait été suivie par les arrestations et condamnations de Michael Spavor et Michael Kovrig, deux anciens diplomates accusés d’espionnage par la Chine.

Malgré l’extradition de la directrice financière de Huawei et la libération des deux Michael, les relations entre les deux pays sont loin d’être au beau fixe.

Le diplomate chinois a également déploré l’attitude de certains pays qui envisagent de boycotter les Jeux olympiques d’hiver à Pékin, estimant que les menaces de boycottage des JO sont contraires aux valeurs de l’olympisme.

«Il est contraire à l'esprit des Jeux olympiques de politiser ces questions», a-t-il dit dans la foulée d’une tentative du Bloc québécois de faire reporter les Jeux olympiques d’un an, le temps de mener une enquête internationale sur le traitement que réserve la Chine aux Ouïghours dans la région du Xinjiang. La motion du parti indépendantiste a cependant été rejetée par le gouvernement.

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.