/qubradio
Navigation

L’opposition de syndicats aux mesures sanitaires dérape en Martinique

L’opposition de syndicats aux mesures sanitaires dérape en Martinique
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Martinique est en proie à une vague de violences depuis un peu plus d’une semaine. On rapporte de nombreux magasins pillés et plusieurs débordements. 

• À lire aussi: Des Québécois craignent de ne pas pouvoir quitter la Martinique

«À partir de juillet, jusqu’à maintenant, nous sommes en alerte rouge. Les taux de surmortalité ont été multipliés par trois et nous avons probablement perdu un pour cent de la population en Martinique», a expliqué Zaka Toto, écrivain, éditeur de la revue Zist, historien des Antilles, joint en Martinique.

C’est depuis l’apparition d’un mouvement syndical d’opposition aux resserrements des mesures sanitaires que les débordements ont commencé dans le département français, ajoute M. Toto.

«Les tensions en Martinique ont commencé exactement à ce moment-là, c’est-à-dire que la loi a été votée sur le pass sanitaire et l’obligation vaccinale.»

Des barrages ont notamment été installés sur les principales artères de l’île des Caraïbes en guise de moyen de pression. Or, les syndicats n’arrivent pas à y maintenir le contrôle.

«On est passés très vite d’une manifestation en principe syndicale à d’autres choses où on est plus dans l’anarchie où chaque petit baron de quartier pratique un racket sur les gens qui passent», a précisé Zaka Toto.

«Pendant qu’il y avait une épidémie, que nos médecins connaissaient de la médecine de guerre véritablement, il y avait tellement de cas, on avait des syndicats qui ont commencé à bloquer les hôpitaux, des associations de services, à manifester devant les hôpitaux. Ce que nous vivons ces derniers jours, c’est l’escalade de ce phénomène.»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.