/opinion/columnists
Navigation

Pourquoi Québec solidaire est souverainiste?

Les porte parole de du Parti Quebec Solidaire Manon Massé et Gab
Photo d'archives Difficile de réconcilier la vision de Québec solidaire et son côté soi-disant souverainiste.

Coup d'oeil sur cet article

Au moment où le Parti libéral vire à gauche, une question se pose : une convergence avec Québec solidaire sera-t-elle un jour envisageable ? Personnellement, j’ai déjà écrit dans ces pages que cela pourrait devenir inévitable. Il n’y a pas de place au Québec pour deux formations multiculturalistes de gauche.

Quand deux partis jouent sur le même terrain, ils se divisent les votes pendant une élection ou deux. Ils perdent, ils se tannent et finissent par se résigner à unir leurs forces.

Dans le cas du PLQ et de QS, l’idée est vite rejetée comme une hérésie pour une simple raison. Québec solidaire est souverainiste et provoque donc une allergie chez les libéraux. Ce qui m’a amené à me poser une question : pourquoi au juste Québec solidaire est-elle souverainiste ?

Regardez le résumé de l'actualité de QUB radio avec MArio Dumont et Vincent Dessureault :

Si Canadiens

Dans sa philosophie politique, Québec solidaire rejoint pourtant plusieurs des grands éléments du multiculturalisme canadien. Ce parti s’est opposé à la loi 21 sur la laïcité pour des raisons apparentées aux reproches exprimés dans le Canada anglais.  

Les militants de QS associent vite l’affirmation de l’identité du Québec ou des valeurs du Québec à une forme de racisme. On sent chez plusieurs d’entre eux une méfiance énorme avec la notion même de nationalisme. 

Les gens de Québec solidaire reprennent à leur compte la plupart des diktats du mouvement woke. C’est dans ce parti que milite un collectif dit « antiraciste décolonial ».  

Or le Canada est devenu une forteresse du mouvement woke. On peut facilement imaginer un militant de QS débarquer dans un colloque de la gauche woke de l’Université de Toronto et se sentir comme un poisson dans l’eau. Outre la langue, il ne sera pas égaré au cœur de l’idéologie multiculturaliste et woke qui redéfinit présentement le Canada.

Au fond, le Canada est un incubateur naturel pour les idées de Québec solidaire. Le Canada est un gros divan confortable pour sa vision. Le Canada est un appartement meublé chauffé pour les adeptes de Québec solidaire.

Pays pétrolier

Il restera un argument pour quitter le Canada : c’est un pays pétrolier. QS voudrait le quitter pour tourner le dos à un État pollueur et bâtir un pays vert. Jolie métaphore !  

Or du point de vue de l’écologie, cela ne tient pas la route. Au contraire, la présence des sables bitumineux au Canada devrait encourager les militants les plus verts à rester dans ce pays. Si vous êtes sincèrement inquiet de l’impact des sables bitumineux, vous voudrez avoir une influence sur cette situation.

Pour influencer la gestion pétrolière, il faut élire des députés au Parlement canadien. En quittant le Canada, vous n’avez plus un seul mot à dire sur ce qui se passe dans le pays voisin. 

En somme, la position souverainiste de QS est bien peu enracinée. Elle pourrait bien être remise en cause par les membres dans un congrès à venir. D’ailleurs, la moitié de leurs électeurs n’y croient pas.