/sports/hockey/canadien
Navigation

Canadien: Gallagher et Niku positifs à la COVID-19

Ils rateront la visite de l’Avalanche, ce soir

Coup d'oeil sur cet article

Ça n’arrête pas de bien aller chez le Canadien. Mercredi soir, une autre tuile s’est abattue sur la tête de l’équipe. En raison d’un résultat positif, Brendan Gallagher et Sami Niku doivent se plier au protocole de la COVID-19 de la LNH. 

• À lire aussi: Qui sera devant le filet de l'Avalanche pour affronter le CH?

• À lire aussi: Prochain DG du Canadien: Mario Tremblay vote pour Patrick Roy

Évidemment, ils rateront la visite de l’Avalanche du Colorado, de passage ce soir, au Centre Bell. La suite des événements demeure à déterminer. Si les résultats des deux prochains jours s’avèrent négatifs, ils pourront réintégrer la formation et l’équipe pourra reprendre sa routine.

Toutefois, les probabilités sont faibles pour que les joueurs soient tombés tous les deux sur un faux positif. 

« Si un des deux obtient un autre résultat positif, on retourne dans la bulle pour 10 jours, a lancé Dominique Ducharme, après l’entraînement matinal, visiblement découragé par la situation. C’est une autre balle courbe.»

 

« Depuis mars, le seul break qu’on a eu, c’est pendant les séries éliminatoires. Ça n’arrête jamais.»

Au moins, Mathieu Perreault, Brett Kulak et Chris Wideman effectueront un retour au jeu.

« On rentre trois joueurs, on en perd deux, donc on est plus un », a lancé l’entraîneur-chef du Canadien, sur un ton ironique.

« J’aimerais ça avoir une formation complète, mais il n’y a rien que je peux faire de ce côté-là. C’est ça la situation avec laquelle on vit, a-t-il ajouté plus tard, au cours de son point de presse. On est chanceux, on vient à l’aréna et on fait du hockey. On est quand même privilégié. »

Promotion pour Poehling

La perte de Gallagher permettra à Ryan Poehling d’obtenir du temps de jeu sur la première unité d’avantage numérique. Une récompense pour le travail qu’il effectue depuis son rappel. L’Américain a marqué quatre buts en 10 matchs depuis ce temps.

« De la façon dont il joue, il le mérite. Quand il est parti à Laval, il a gardé une bonne attitude. Depuis qu’il est revenu, il continue de bâtir sur ce qu’il a fait là-bas, a indiqué Ducharme. Il a saisi les premières occasions. C’est à lui de saisir celle-ci et de démontrer qu’il peut le faire sur une base régulière. »

De son côté, Cole Caufield a dégringolé sur la quatrième unité offensive. Il évoluera en compagnie de Michael Pezzetta et Mathieu Perreault.

«Cole doit être dynamique avec la rondelle. Il faut qu’il soit actif. Et quand il ne l’a pas, il doit rester près d’elle pour la récupérer le plus souvent possible. Ça veut dire être alerte, s’arrêter au bon endroit », a expliqué l’entraîneur-chef du Canadien.

MacKinnon de retour

Il s’agira d’un deuxième match en autant de soirs pour l’Avalanche, qui se trouvait à Toronto, mercredi soir. Après avoir raté huit matchs en raison d’une blessure au bas du corps, Nathan MacKinnon a profité de cet arrêt dans la Ville-Reine pour effectuer un retour au jeu. L’Avalanche s’est fait lessiver 8 à 3 par les Maple Leafs, ce qui n’a pas empêché l’attaquant de récolter deux passes.

« Ils n’ont certainement pas aimé leur défaite d’hier. Il faudra être prêts, jouer avec énergie. Il faudra leur enlever temps et espace. On parle de MacKinnon, mais il y a aussi Mikko Rantanen. Leurs défenseurs sont également très mobiles et dynamiques. Il faudra être dans leur face », a indiqué Ducharme

La troupe de Jared Bednar souhaitera assurément faire oublier ce revers. D’autant plus qu’il s’agit d’un rare accroc à son récent parcours après un début de saison plus difficile. Ce n’était qu’un deuxième revers à ses sept dernières rencontres.

C’est Jake Allen, qui affiche un taux d’efficacité de ,946 à ses deux derniers départs, qui affrontera l’Avalanche.

La coupe Molson à Suzuki

Par ailleurs, Nick Suzuki a remporté la coupe Molson pour la tranche du mois de novembre. Les mauvaises langues diront que l’Ontarien l’a remporté par défaut, ce qui n’est pas totalement faux.

Au cours du mois, Suzuki a récolté 10 points (4 buts, 6 passes) en 14 rencontres. L’attaquant de 22 ans a connu une séquence de trois matchs avec au moins un point (2 au 6 novembre), durant laquelle il a amassé sept points.

Formation du CH pendant l’entraînement 

Toffoli - Dvorak - Anderson

Lehkonen- Suzuki - Evans

Drouin - Poehling - Armia

Pezzetta - Perreault - Caufield

Hoffman

Chiarot - Savard

Kulak - Petry

Romanov - Wideman

Norlinder

Allen

Montembeault

À voir aussi      

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.